PAC : versement anticipé de certaines aides

PAC : versement anticipé de certaines aides

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a été autorisé par la Commission européenne à verser en avance une partie de certaines aides de la Politique Agricole Commune (PAC).

Les primes versées à la France

Au sein de l'Union européenne, la France est historiquement le premier pays bénéficiaire des aides de la PAC. Selon le ministère, le montant de ces aides versé dans l'Hexagone s'élève à 9 milliards d'euros par an.

Le ministre a obtenu ce feu vert de Bruxelles, "compte tenu notamment du contexte économique difficile des éleveurs", avec une forte augmentation des charges liées à l'alimentation animale.

Cette avance concerne notamment 50% de l'aide découplée de la production et 50% de l'aide aux ovins et aux caprins. Les éleveurs bénéficieront en outre d'une avance de 80% sur la prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes (PMTVA).

Elle interviendra à la mi-octobre, les versements concernés s'effectuant habituellement le 1er décembre.

Une avance de 75% sera par ailleurs consentie respectivement sur l'indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) à la mi-septembre et sur la prime herbagère agroenvironnementale (PHAE) à la mi-octobre. L'objectif de cette dernière est de favoriser la biodiversité sur les exploitations herbagères.

.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 6

GAZON532

que ça continue comme ça et tous vas se pété la gueule.

al6647

on ne peut laisser dire n'importe quoi sur les céréaliers, ce n'est pas nous qui fixont les prix, pour ce qui est de la spéculation sur la paille allez voir les intermédiaires,moi je suis céréalier et la paille je là donne à des éleveurs creusois oui je la donne.alors s'il vous plait arretez cette guerre qui n'a aucun sens.

eole63

que dire lorsque les eleveurs n ont pas soutenu les cerealiers aune autrre epoque .De plus si nos exploitations sont si dependante du prix de l aliment et si cela pose un probleme il faudra bien un jour se poser les bonnes question sur la propre gestion de nos exploitations car montrer les autres du doigt comme responsable de notre malheur et bien autin.On achete bien que ce que l on accepte d acheter....

Paysan

C'est tout de même incroyable qu'il y ait encore des éleveurs qui tiennent de pareils raisonnements... Les règles du marche et les spéculations sont les mêmes pour tous. Chacun d'entre nous y est soumis. Pensez aux jeunes qui essayent de bien faire ce métier, et à l'image que vous en donnez!

pinpin

ca balance pas mal.
quand le prix du blé etait à 100€ personne ne disait rien et la baguette augmentait tout pareil.ce ne sont pas les producteurs qui fixe les prix. ca ne sert à rien ton commentaire seul ton prix de vente rémunérateur pourra sauver l’élevage pas la haine envers les céréaliers... bon courage à toi

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier