Prix de la fraise globalement élevés

Prix de la fraise globalement élevés

La fraise a été commercialisée depuis le début de la campagne à un niveau de prix supérieur à celui de la moyenne quinquennale. Au niveau national, la commercialisation de la fraise a été plutôt satisfaisante en 2012 malgré l’amorce d’une baisse des prix en cette fin de campagne.

Prix de la fraise globalement élevés

Des prix fermes pour cette campagne

Les premières fraises françaises apparaissent sur le marché à partir de mars. Les cours sont d’un bon niveau en lien avec une demande en Gariguette supérieure à l’offre. La production nationale se développe dans l’ensemble des bassins. L’arrivée de la variété Ciflorette élargit la gamme du produit. Le temps printanier favorisant la consommation, le marché reste fluide. Les prix demeurent fermes pour les produits français et se sont effrités pour les fraises importées. L’offre espagnole monte en puissance tandis que les volumes marocains se réduisent. Jusqu’au week-end de Pâques, la commercialisation des fraises espagnoles tire bénéfice du déséquilibre entre la demande et l’offre française qui perdure au mois d’avril. L’offre manque et les producteurs privilégient les « engagements ». Cette situation entraîne les cours nettement à la hausse. Toutefois, en fin de mois, un début de pression sur les prix commence à s’exercer avec l’arrivée de volumes plus importants de fraises rondes.

En mai, la montée en puissance de l’offre et la concurrence interrégionale plus vive ont compliqué un temps le marché. Quelques baisses de prix ont été enregistrées. Malgré tout, le niveau des cours est correct. La demande a été relancée par des températures douces dans un contexte de concurrence espagnole en recul. En juin, la demande des consommateurs a été variable en fonction des températures plus ou moins estivales et de la qualité des produits. Les fraises rondes dominent maintenant le marché. La fin de campagne s’amorce avec des volumes réduits et l’arrivée des fraises remontantes. Globalement la campagne de commercialisation s’annonce plutôt satisfaisante avec des niveaux de prix supérieurs à ceux des cinq dernières années.

Prix de la fraise globalement élevés

Fin de campagne, arrivée des premières fraises remontantes

Surface : 3 260 ha ( + 6 % )

En France, selon le SSP, les surfaces de fraisiers devraient progresser de près de 6 % pour la campagne 2012 par rapport à la campagne précédente. Les serres continueraient à se développer, aussi bien en hors sol (+ 44 %) qu’en pleine terre (+ 37 %). Dans le Sud-Est et plus particulièrement en PACA, les exploitants semblent diversifier leurs cultures et se tournent vers la production de fraise.

Production : 53 000 t (+ 6 %)

La production nationale devrait être en hausse avec des rendements quasi équivalents à ceux de l’an passé. Malgré les craintes de début de campagne, les plantes ont finalement, dans l’ensemble, bien résisté au gel du début de l’année, avec des pertes plus limitées que prévues.

Calendrier de production

La baisse des volumes récoltés annonce la fin de la campagne de production. Après la saison des fraises de printemps, les premières fraises remontantes arrivent fin juin et continueront à être récoltées en juillet. Les conditions climatiques chaotiques en juin pénalisent le bon mûrissement des fruits et ont parfois entraîné des problèmes de tenue de produit. Les fortes pluies ont provoqué localement quelques dégâts dans le Sud-Est. Le pic de production s’est produit mi-mai avec une récolte représentant près de 60% de la production annuelle.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier