Retour à la terre

Guy Dubon

Retour à la terre
- © Guy Dubon

Le sol est devenu un mode de production différenciant et valorisant la saisonnalité, les qualités gustatives et la diversité de la tomate.

Au sommaire de ce dossier:

- Quelles variétés en pleine terre ?

Le rendement et les résistances aux maladies sont des critères de choix primordiaux. Mais la régularité de production et la qualité des fruits sont aussi des éléments favorables au résultat final de la variété.

- Pour plus de précocité

A la demande des maraîchers des zones périurbaines, la station d'expérimentation de la Serail a mis en place un essai de précocité sur tomate regroupant différentes techniques culturales pour assurer des premières récoltes plus tôt en saison en tunnel froid.

- Des tomates avec ou sans chauffage

Même en abri froid et en sol, la production précoce conserve son intérêt commercial. L'utilisation de couvertures thermiques, associée ou non à l'usage réduit du chauffage, peut assurer des gains de rendement et de précocité.

- Du hors-sol à la terre

 Spécialisée dans la culture de tomate, l'entreprise familiale Van der Valk a amorcé un retour à la production de variétés de tomates anciennes en sol en réponse à l'attente d'un marché qui assure la rentabilité de ses cultures.

Malgré la diversité de la gamme, la tomate reste un produit de consommation courante, « comme la pomme de terre », mentionne une récente étude sur la consommation de la tomate réalisée par le Ctifl. Selon l'étude, elle est devenue le légume de tous les jours, un produit de masse (uniformité, standard, manque de goût), en raison des volumes distribués tout au long de l'année, et de son mode de production sous serre « mystérieux et peut-être pas naturel car il ne respecte pas les saisons ». Pourtant, les consommateurs interrogés lors de cette enquête aspirent à la tomate idéale : celle du potager car elle les « relie à la terre, à la tradition, aux souvenirs d'enfance ». « On est dans l'affectif », commente Catherine Baros, Ctifl. Est-ce là qu'il faut aller chercher un certain retour en grâce de la tomate en sol, auprès de consommateurs de plus en plus attentifs à l'origine des produits ?

Lire la suite dans le numéro 358 de Réussir Fruits & Légumes.

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

szut

je produis des fraises en sol depuis 15 ans sans problème,il faut une longue rotation.

DATURA9594

Je n'ai jamais arrêté de produire des tomates en plein sol depuis 30 ans sans aucun problème .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires