Devant le Sénat, Nicolas Hulot plaide pour une PAC verte

Devant le Sénat, Nicolas Hulot plaide pour une PAC verte

Produire plus de protéines végétales et réorienter le versement des aides pour rémunérer les agriculteurs qui s'engagent à protéger l'environnement: Nicolas Hulot a donné jeudi au Sénat sa définition des priorités de la France lors de la renégociation de la PAC après 2020.

Le budget de la politique agricole commune (PAC) doit permettre une "mutation en profondeur" du "modèle agricole", a répondu le ministre de la Transition écologique à une question d'un sénateur divers gauche, Guillaume Gontard, qui cherchait à être "rassuré" sur les priorités de la politique agricole française. La France "doit passer d'une agriculture intensive en pesticides et à faible taux d'emploi à une agriculture intensive en emplois et à faible taux de pesticides" a résumé Nicolas Hulot.

Il a cité deux objectifs prioritaires: "retrouver et construire une souveraineté alimentaire en France, notamment avec un plan de production de protéines végétales digne de ce nom, pour ne plus être dépendant d'importations (de maïs ou de soja, NDLR) qui se font le plus souvent au détriment de la forêt amazonienne".

Services rémunérés

Enfin, "transformer l'agriculture vers des modèles qui soient centrés, comme le demandent les consommateurs, sur la qualité, sur la réduction des pesticides, et sur la protection de l'environnement". "Ces services-là doivent être rémunérés, ils doivent diversifier économiquement les revenus des agriculteurs, et donc cette PAC ne peut plus être centrée uniquement sur les rendements car la course au toujours plus détruit les fondements même de l'agriculture, c'est-à-dire les sols et leur biodiversité et l'eau". "Et les aides doivent être dorénavant centrées sur ce nouveau modèle, protecteur pour la planète, pour les consommateurs, et plus rémunérateurs pour les agriculteurs", a dit le ministre. L'Union européenne est en pleine réflexion sur la composition de son cadre financier après 2020, le départ du Royaume-Uni de l'UE représentant une perte nette pour les finances européennes. Le budget de la future PAC prévue après 2020 risque donc d'être bouleversé et d'en pâtir.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 58

Bruno 02 suite et fin

Adieu jolis oiseaux de mes plaines, je capitule devant tant d'emm..des et d'emm...deurs, vous serez les victimes premières de ma capitulation, mais puisque personne n'estime être redevable de mes factures pour du vent sommes toutes, ben, au cas où vous ne le sauriez pas, je ne suis ni Crésus ni Bettancourt, juste un agri qui a trop souvent plus de factures que de revenus comme beaucoup d'autres.
Mon grand-père, celui qui me demanda de poursuivre son oeuvre, chasseur et amoureux de sa nature, il comprendra :
A l'impossible, nul n'est tenu.

Bruno 02 suite

Au passage, je laboure mes bandes enherbées, et basta de mon envie de verdir ma plaine : de toutes façons, j'ai même pas été fichu de dessiner une haie nouvelle déjà implantée sur l'une d'elles mais pas encore visible de nos ( chers ) satellites sur ma déclaration PAC...
Je rends mon tablier : trop de conneries tuent l'envie, et je n'ai plus les moyens de mes envies ni de leurs exigences sorties 10 mois trop tard pour être applicables.

Bruno 02

Une PAC verte, c'est le genre de PAC qui nous informe en avril 2018 que nos bordures de champs en herbe de 4 mètres auraient dû l'être en 5, histoire certainement de voir si nos tracteurs, broyeurs, déchaumeurs ou semoir sont en 1 mètre ?
Pitoyable vertitude de nos décideurs qui n'y connaissent rien...
Pour ma part, je vais virer mes centaines d'arbustes à fleurs et à fruits que j'avais acheté et mis en pépinière pour y créer de nouvelles haies : L'an prochain, qui me garantira que ce ne sera plus 5 mais 6, puis 7 ou 8 ?

BLEUE276

le vieux = très bon commentaire objectif, quand tu est au bord du goufre il y a un ministre pour te pousser, hé oui il est clmassé ministre d' état contre une 12eme place pour Monsieur Travers

beberino

certain commentaire font plaisir a lire
j ais une ferme elevage allaitant 55 ha et j estime avoir un salaire horaire correcte
ca m arrive souvent de voir s agiter a tout vat ces paysan dévoreur d ha et dévoreur de prime pac
et je me dis que je préfère ma situation
je me dis aussi qu ils sont les moutons de panurge de notre société !!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires