Aides maintien bio : la suppression ?

Cerfrance Vendée

Bio - Cerfrance Vendée

L’Etat recentre ses aides sur les conversions à l’agrobiologie et mise sur le marché ou les régions pour financer les aides aux maintien.

A partir de 2018, seules les aides à la conversion bio seront couvertes par les fonds du ministère. Les aides au maintien seront supprimées du budget du ministère de l’Agriculture qui souhaite que le marché finance ce maintien, via notamment un fonds privé.

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert l’a annoncé lors de sa visite au salon Tech & bio, à Bourg-lès-Valence (Drôme), le 20 septembre. Insistant sur la croissance à deux chiffres que connait la filière bio depuis plusieurs années, a estimé que « c’est au marché de soutenir le maintien de l’agriculture biologique car la demande est là et il faut que nous soyons collectivement en capacité d’y répondre ». Le ministre a relancé sa proposition d’un fonds privé, soutenu par les transformateurs et les distributeurs, même si de nombreux acteurs des filières et les associations de consommateurs s’y opposent.

Quelles mesures de soutien à l’échelle régionale ?

Le ministre a précisé que « les Régions pourront continuer de financer des aides au maintien sur de nouveaux contrats mais elles devront le faire en responsabilité et sans mobiliser des crédits du ministère ». Les régions ont déjà des... [Lire la suite...]

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

alain89

suppression! que les chasseurs de prime qui sont passés en bio trouvent leur compte dans la vente de leurs produits aux consommateurs gavés de la peur alimentaire qu'artificiellement on leur inculque.
les bio veulent plus d'aide pac, plus d'aide des régions, plus d'aide des collectivités (repas en cantine scolaire), plus d'aide des agences de l'eau.
ces profiteurs n'ont aucun scrupule à laminer les autres agriculteurs.
la rentabilité doit être dans le prix du bio, car après tout si 100% était bio il n'y aurait pas assez d'enveloppe. mais dans ce monde agricole individualiste et opportuniste, la politique des premiers seront servis n'est pas une politique mais de la gribouille

neutron39

Eh voila , ils ont tellement peur du bio qui nourrit seulement les hommes et pas les producteurs de poisons !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires