Coût de production : Porc : Avantage économique à la Faf pour 2008

COGEDIS

Compte tenu du coût alimentaire, les éleveurs fabriquant leur aliment s'en sortent mieux économiquement. Analyse des résultats d'une étude signée COGEDIS.

3,47 € par 100 kg de carcasse, c'est le différentiel en faveur de la fabrication d'aliment à la ferme. Cogedis a mené l'enquête et comparé deux groupes d'éleveurs ayant 80 % de leur chiffre d'affaires provenant de l'atelier naisseur engraisseur (cf. tableau). Le premier se compose d'éleveurs achetant 100 % de l'aliment consommé (SAU moyenne de 41 ha). Le 2e groupe (1/3 de l'échantillon, 59 ha de SAU) produit 70 % de son aliment fabriqué à base de céréales et de maïs cultivés sur l'exploitation, le reste étant de l'achat. La majorité de ce groupe ne fabrique que l'aliment à destination des porcs charcutiers. Après comparaison, il s'avère que le coût de production moyen (avant rémunération du travail de l'exploitant et des capitaux investis) avec la fabrication d'aliment à la ferme est de 126,65 € pour 100 kg de carcasse pour les éleveurs fabriquant une partie de leur aliment et de 130,12 € pour ceux achetant 100 % de l'aliment.

Coûts fixes plus élevés

Attention à ne pas se limiter à la seule comparaison du coût alimentaire. En effet, dans l'aliment consommé, pour les fafeurs, il faut comprendre « aliment acheté », plus aliment fabriqué qui ne prend en compte que le coût de la matière première. Le coût de la fabrication (amortissements, entretien de la fabrique, frais financiers, électricité, assurances…) se retrouve, quant à lui, dilué dans les charges de structure. Ainsi, les éleveurs achetant 100 % de l'aliment ont des charges de structure de 31.92 € par 100 kg carcasse contre 36.67 € pour les éleveurs fabricant de l'aliment. Les coûts fixes de ces derniers sont donc plus élevées de 4.75 € par 100 kg de carcasse. Cela est dû essentiellement aux amortissements (+ 3.20 €) qui ne sont pas exclusivement liés à des investissements dans la fabrique. Nous notons, par ailleurs, que les frais financiers long et moyen terme ainsi que court terme sont inférieurs de 0.28 € par 100 kg de carcasse chez les producteurs de porcs fabriquant à la ferme. Cela s'explique par le fait que les éleveurs fabriquant de l'aliment ont investi dans cette activité depuis quelque temps. Celle-ci est déjà bien amortie et donc plus rentable.

Multiples facteurs

Après calcul du point d'équilibre pour l'année 2008, on constate que les Fafeurs dégagent de l'atelier porcin une trésorerie négative de 12 000 € en moyenne avec un point d'équilibre de 130,90 € par 100 kg carcasse. Tandis que les éleveurs achetant tout leur aliment ont un point d'équilibre de 137,05 € par 100 kg carcasse. En comparaison, avec un prix de vente de 129,27 € par 100 kg carcasse, cela entraîne une trésorerie négative de 29 400 €. Les éleveurs fabriquant de l'aliment, s'en sortent donc mieux économiquement. Mais quand est-il de leur revenu global c'est-à-dire en ajoutant les marges cultures et productions accessoires éventuelles plus les DPU ? Les éleveurs fabriquant de l'aliment dégagent un revenu (avec DPU) de 9.39 € par 100 kg carcasse contre 8 € pour les éleveurs achetant tout leur aliment. Cependant pour connaître la réelle rentabilité de la fabrication de l'aliment fermier, il faudrait prendre en compte d'autres paramètres comme le temps consacré par l'éleveur à la fabrication, au stockage, à la récolte, à la bonne gestion de l'achat de la matière première… Le coût de la tonne d'aliment fabriqué peut beaucoup varier. Il dépend de multiples facteurs (quantité et qualité de céréales produites sur l'exploitation, capacités de stockage, période d'achat des céréales, main-d'oeuvre, temps consacré, montant de l'investissement).

Compte tenu de l'importance de l'investissement, le paramètre n°1 à prendre en compte avant de se lancer est le délai de retour sur investissement. Il est important de bien définir les objectifs de ce projet car s'il s'agit d'obtenir des gains de trésorerie à court ou moyen terme. Il ne faut négliger aucun paramètre pouvant faire fluctuer fortement le coût de fabrication. 6000 €, c'est l'écart de revenu entre les deux groupes ; cela représente 1,58 € par 100 kg carcasse du coût de production des 100 kg carcasse. Cela peut être gagné par une baisse de moins de 0.1 point d'indice de consommation avec un délai de retour plus rapide, moins de risque et un coût nettement plus faible. La Faf, c'est un métier qui demande du temps et des connaissances techniques !

 

Source COGEDIS

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires