Energie et agriculture : 25 ans de séchage solaire pour la Coopérative de Salvagnac

Raphaël Lecocq

La Coopérative de blé de Salvagnac (81) s'apprête à rénover la couverture de ses silos. Depuis 25 ans, des tôles zinguées font effet de serre et permettent de diviser par deux les frais de séchage. Un projet biomasse est par ailleurs en cours.

Environ 600 m2 de tôles zinguées, des ventilateurs, des gaines : tel est le principe sur lequel s'appuie la Coopérative de blé de Salvagnac pour assurer le séchage de ses collectes de colza et de tournesol. Un principe précurseur car datant de 1986, quelque peu basique mais qui remplit toujours ses bons offices. Grâce au séchage solaire, la coopérative divise par deux les frais de séchage des colzas et tournesols produits par ses adhérents. Avec le temps, et malgré plusieurs opérations de nettoyage, les panneaux ont perdu de leur capacité à capter la chaleur, justifiant la rénovation du concept.

Ecovalorys, une filiale dédiée à la biomasse

En matière d'énergies renouvelables, un projet d'une toute autre ampleur mobilise actuellement la coopérative, qui inaugurera à l'automne prochain une unité de valorisation de la biomasse au sein de sa filiale Ecovalorys. Trois sources de biomasse seront traitées, à commencer par les productions des adhérents (luzerne, switchgrass, pailles diverses). Des co-produits issus des industries agroalimentaires locales (marcs, pulpes…) ainsi que des produits sylvicoles complèteront une production à la carte (composition, présentation, conditionnement), comprise entre 40 000 t et 50 000 t par an. Les fabricants d'aliments désireux d'intégrer des fibres longues dans leurs spécialités seront les premiers clients d'Ecovalorys. La production de biocombustibles sous forme de granulés complètera l'éventail des débouchés. La Coopérative de blé de Salvagnac collecte 30 000 t de céréales et oléagineux produits par environ 250 adhérents.

La Coopérative de blé de Salvagnac divise par deux ses frais de séchage grâce à un séchoir solaire datant de 1986

La Coopérative de blé de Salvagnac divise par deux ses frais de séchage grâce à un séchoir solaire datant de 1986

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires