Equidé : Stock ou immobilisation ?

ICOOPA 22 29 35 56

En comptabilité, les chevaux sont inscrits soit en stock, soit en immobilisation, selon leur destination.

Sont considérés comme des stocks, ceux destinés à être revendus, et non à être conservés dans l’exploitation pour y être utilisés. Quand l’équidé n’est pas censé rester plus de deux ans sur l’exploitation, il doit être classé en stock.

A l’inverse, quand l’équidé est censé rester plus de deux ans sur l’exploitation, il peut être classé en immobilisation. L’inscription est autorisée à condition qu’il soit destiné à la course (trot ou galop) ou à la selle, prédisposé à pratiquer ces disciplines (inscrit dans un stud book) et non frappé d’inaptitude ou affecté à la reproduction (étalon, poulinière).
L’inscription en immobilisation est un choix qui s’exerce animal par animal. Un établissement équestre peut gérer à la fois des équidés en stock et des équidés en immobilisation. Le propriétaire peut inscrire son cheval en stock ou immobilisation avec toutes les conséquences qui en découlent.

Quelle que soit l’utilisation du cheval, l’amortissement se fait sous la forme linéaire pour une durée de trois ans. Cette durée d’amortissement peut être utilisée pour un cheval né sur l’exploitation ou acquis par l’établissement équestre.

Le choix d’immobiliser les chevaux en comptabilité permet de les amortir et de bénéficier du régime des plus-values lors de leur vente et donc éventuellement des dispositifs d’exonération qui permettent d’atténuer la base de calcul de l’impôt et des cotisations sociales.

ICOOPA

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires