Menu
PleinchampTV Lettre d'info

Domestiques, bergers, servantes en Aveyron du Moyen-âge à nos jours

de l'Aveyron Association des salariés agricoles

Domestiques, bergers, servantes, une histoire des ouvriesr agricoles de l'Aveyron

Cet ouvrage paru en novembre 2015 a été présenté par ses auteurs lors des 50 ans de l’ASAVPA à Rodez le 20 novembre 2015 (association qu’il faut aujourd’hui nommer « l’association des salariés agricoles »). Il est une des premiers travaux de recherche et de fond sur l’histoire des métiers salariés agricoles depuis le moyen-âge, au travers notamment de pièces uniques détenues par le service départemental des archives de l’Aveyron.

A la tribune, Bernard Gauvain, Claude Petit et Gabriel Creyssels

Un quart de la population active du département au début du XIXème siècle

Quoique un peu érudit, ce livre néanmoins facile d’accès permet de comprendre l’enracinement profond de ces métiers dans le monde agricole et sans doute aussi certaines difficultés tant psychologiques que sociologiques que l’on rencontre pour le faire évoluer aujourd’hui.

S’attachant aux domestiques et servantes de ferme, écrit dans la préface Roger Béteille, l’ouvrage  Gabriel Creyssels, ancien instituteur, et de Claude Petit, chargé d'études aux archives de l'Aveyron," offre la première étude d’envergure de ce segment de la population aveyronnaise ancienne. Ils défrichent le sujet sur le temps long s’étendant du servage à l’émergence d’un syndicalisme des ouvriers agricoles".

La première partie de l’ouvrage, rédigée par Claude Petit s’étend du moyen-âge aux débuts du XIXème siècle, la deuxième est de Gabriel Creyssels et porte du second empire à nos jours. Comme le font remarques les auteurs, si les sources historiques existent, elles sont très dispersées et donc peu étudiées. On les trouve notamment dans les livres de compte, les archives des notaires ou de la justice. Et ce fut sans doute un travail colossal que des les rassembler.

Souvent mal considérés, toujours mal payés, les ouvriers agricoles représentaient plus du quart de la population active du département au début du XIXème siècle ; Rien que le domaine des Bourines, explique Claude Petit, comptait 40 à 50 salariés sans compter près d’une centaine de saisonniers en été.

 

 

Michel Bernadou et Maurice Bourdoncle

Il fallait sacrifier sans srupules les plus modestes...

Au fil des pages, apparaissent des portraits variés, l’histoire des contrats de travail et des embauches saisonnières, les révoltes ou encore les foires à la loue et ce y compris durant des périodes telles que les deux guerres mondiales...

Si leur histoire récente raconte aussi le statut social et la dignité retrouvée grâce à l’engagement des syndicalistes et de l’ASAVPA, rappelons-nous aussi, rappelle Gabriel Creyssels, que les révolutionnaires de 1789 avaient privé les ouvriers agricoles du droit de vote, au motif que « s’ils vivaient auprès de leurs maîtres, ils subissaient leur influence et ne pouvait avoir un avis propre, libre et indépendant ».

Dans une postface, Maurice Bourdoncle, fondateur de l’ASAVPA en Aveyron, évoque ces dures conditions vécues par des travailleurs exploités pour la raison évoquées « qu’on ne pouvait faire autrement ». Ce qui sous-entend qu’il fallait sacrifier sans scrupules les plus modestes. Ainsi d’autres pouvaient vivre mieux à peu de frais... Ce livre raconte aussi l’évolution des conditions d’emploi de cette main d’œuvre et la prise de conscience collective, à partir des années 60, de leur appartenance au milieu agricole, quand bien même ils ne possédaient pas de terre.

C’est à ce dernier récit que s’attelle aujourd’hui l’association des salariés agricoles afin de ne rien perdre de ce courageux combat et des richesses humaines de ceux qui ont exercé et exercent aujourd’hui encore dans des conditions fort différentes les salariés agricoles.

Editions GCCP - Imprimerie Maury à Millau 

Souscription livre 50 ans asavpa de l'Aveyron

Un autre livre à paraître pour les 50 ans de l'ASAVPA

Il ne doit pas être confondu avec l’ouvrage que prépare l’association des salariés agricoles de l’Aveyron sur l’évolution récente de ces métiers, durant les 50 dernières années. Dans celui-ci, la parole sera largement donnée aux salariés eux-mêmes en tant qu’acteurs et témoins de premier plan du changement considérable qu’a connu leur profession.

Bulletin de souscription : http://www.pardessuslahaie.net/asavpa-aveyron/breves#599

Voir aussi : "Les ASAVPA deviennent les association des salariés agricoles" : http://www.pleinchamp.com/social-emploi/actualites/les-asavpa-deviennent-associations-des-salaries-agricoles

 

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires