Epandeurs : Raison et sécurité

Service communication MSA

Epandeurs : Raison et sécurité

Pour tout agriculteur, l'épandage sur terres cultivées est une source d'amélioration de sa production. Outre un bon moyen de tirer parti des déjections animales, il faut noter l'importance de l'utilisation et du recyclage des eaux usées en provenance des stations d'épuration. Il existe également des épandages de produits chimiques, tels qu'herbicides, pesticides, engrais…

Une pratique raisonnée

Tout épandage doit faire au préalable l'objet d'une étude, afin de déterminer la nature du produit à appliquer, la concentration de celui-ci, la date la plus favorable à son utilisation, ainsi que le matériel à employer. Pour cela, on réalise une analyse de sol qui permet de préciser de manière rigoureuse l'ensemble des critères du choix à effectuer.

Rappelons que l'épandage agricole est avant tout la conjonction de l'intérêt agronomique et des capacités épuratrices du sol. Il peut s'avérer polluant s'il vient perturber l'équilibre d'un sol ou d'un cours d'eau incapables de le digérer, mais surtout fertilisant si on incorpore le produit au sol en quantité et qualité appropriées. L'apport de ressources nutritionnelles aux plantes est alors indéniable.

Prudence d'utilisation

Le matériel utilisé lors de l'épandage doit absolument être manié avec une attention toute particulière. De nombreux accidents sont encore à déplorer chaque année.
Parmi les plus graves, on peut citer l'opérateur enroulé par la prise de force, attrapé par les hérissons lors du nettoyage de l'appareil, blessé par la projection d'objets (manque de protections / protections insuffisantes)…
Il faut donc redoubler d'efforts pour supprimer ces risques, résultant trop souvent de négligence ou de distraction.

Des normes à respecter

Un certain nombre de règles doivent être scrupuleusement observées :

- Vous devez prévoir une échelle pour accéder à l'intérieur de la caisse,

- Pensez à vérifier le bon état de l'anneau d'attelage,

- Assurez-vous du bon état du protecteur de la transmission à cardan (prise de force) ; après désaccouplement, le cardan doit être posé sur un support,

- Lorsque la transmission fonctionne, même au ralenti, il ne faut surtout pas effectuer d'intervention dans la benne. Le contact doit être coupé au préalable,

- Les chaînes, pignons et arbres de transmission doivent être protégés par des carters,

- Un système efficace doit permettre d'accrocher les flexibles hydrauliques et les câbles électriques,

- Une protection doit empêcher les cisaillements ou l'écrasement avec le fond mouvant,

- La béquille doit être réglable en hauteur et avoir une surface de contact au sol suffisante,

- Le frein de parking doit être en état et efficace (à défaut, prévoir des cales),

- La grille de protection doit être en place et non endommagée, pour limiter les risques de projections d'objets,

- La manutention des hérissons doit se réaliser sans risques : il est important de prévoir un dispositif facilitant les manipulations,

- La zone d'évolution de la machine doit être considérée comme protégée. La présence d'autres personnes doit en être bannie.

L'agriculteur qui se conforme aux préceptes qui précèdent se protège efficacement contre les risques d'accident, dans le respect de l'environnement et de la législation, tout en favorisant des récoltes plus abondantes et de meilleure qualité.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires