FIFATA a 25 ans !

Service Communication - CNEAP

FIFATA a 25 ans !

FIFATA, syndicat agricole et acteur majeur de l'agriculture malgache vient de fêter ses 25 ans. Le CNEAP et FERT ONG), engagés auprès de la structure, étaient présents à cette occasion. Retour sur cet événement

Principale organisation syndicale malgache

Le 29 septembre 1989 naissait l’association Fifata. Elle fédérait alors environ 500 paysans de deux régions centrales des hautes terres malgaches.

Cinq ans plus tard, en 1994, Fifata tenait son premier congrès en présence d’une délégation française conduite par Gérard de Caffarelli, alors Président de l’association Fert.

En 2009, Fifata fêtait ses 20 ans. C’est alors Henri de Benoist, actuel Président de Fert qui conduisait la délégation française qui comptait parmi ses membres François Paliard et Yvon Le Norcy.

Pour ses 25 ans, un quart de siècle, Fifata souhaitait un grand anniversaire, rassembleur et qui la positionne comme la principale organisation paysanne malgache. Elle l’a intitulé « 25 ans pour la promotion de l’agriculture familiale », en écho à l’année internationale de l’agriculture familiale.

Fifata qui compte aujourd’hui environ 179 000 membres fédérés au sein de 13 organisations réparties sur 10 des 22 régions de Madagascar, a toujours défendu une « agriculture familiale, professionnelle et compétitive ».

FIFATA a 25 ans !

Au service des agriculteurs

Ainsi, Fifata s’est investie dans la mise en place de nombreux services pour répondre aux besoins des agriculteurs :

  • Structuration des producteurs au sein des  filières (poulet gasy, riz, maraichage...) pour une plus grande efficacité des services.
  • Développement de l’accès au crédit avec le réseau Cecam (premier réseau de microfinance mutualiste qui compte plus de 160 000 adhérents).
  • Création de l’association Ceffel avec un centre d’expérimentation et de formation en fruits et légumes, pour le développement et la professionnalisation de la filière.
  • Développement d’un dispositif de conseil agricole de proximité (Cap Malagasy) qui bénéficie aujourd’hui à plus de 4 000 exploitations agricoles.
  • Création de 4 collèges agricoles accueillant 300 jeunes en formation chaque année, fédérés au sein de la FeKaMa, et d’un dispositif d’insertion des jeunes.
  • Création de la SIF (solidarité des intervenants sur le foncier), structure spécialisée dans les droits fonciers des producteurs.
  • Et développement d’outils de financement du développement avec la mise en place de trois fonds régionaux de développement agricole dans le cadre d’un dispositif national.
FIFATA a 25 ans !

Un événement d'envergure

Sous le haut patronage du ministre de l’agriculture, M. Roland Ravatomanga, Fifata a convié environ 300 personnes à participer aux festivités le 29 septembre, date anniversaire jour pour jour, puis à trois tables rondes sur les questions de financement, de foncier et de formation, les 30 septembre et 1er octobre.

Fert, qui accompagne Fifata dans son développement depuis sa création, a participé à l’évènement avec une délégation de huit membres et administrateurs, parmi lesquels Michel Ledru qui a été Président de Fert de 2006 à 2008, Philippe Pinta et Jean-François Isambert, respectivement Président et Vice-Président de l’AGPB. Il s’agissait pour eux de se rendre compte du chemin parcouru par Fert et Fifata au cours de ces 25 ans et en dépit des nombreuses crises politiques.

Le CNEAP, invité par Fifata, était également représenté par Philippe Poussin, son secrétaire général, qui avait déjà participé en 2013 aux 10 ans des premiers collèges agricoles. Sa contribution à la table ronde sur la formation a été particulièrement appréciée.

FIFATA a 25 ans !

Philippe Poussin, secrétaire général du CNEAP revient sur cet anniversaire

"Reparler de Madagascar aujourd’hui, c’est surtout rappeler le formidable travail qui y est accompli et ce, largement grâce à la participation des établissements du  CNEAP.

Le fort partenariat avec l’ONG FERT a montré son efficacité.

Quatre collèges et peut être cinq demain, contribuent à la formation des jeunes en agriculture. En fait, hormis quelques MFR, ces formations sont les seules qui existent dans le pays.

Ce sont ainsi plusieurs centaines de jeunes qui sont formés aux nouvelles techniques d’agriculture, dans le respect des gestes traditionnels de leur pays, mais avec le souci de leur permettre de s’installer ou de valoriser fortement l’exploitation familiale.

Couplée avec un centre de formation continue particulièrement innovant et ambitieux, le CEFEL, cette démarche s’enracine dans les missions du CNEAP : à la fois celle de la coopération internationale que la loi Rocard impose aux établissements, mais surtout, la mission propre aux établissements catholiques d’enseignement  de partage avec les autres des savoir-faire.

L’ensemble du dispositif est animé sur place par un syndicat agricole, fortement structuré et reconnu, FIFATA, qui a fêté ses 25 ans d’existence me donnant l’occasion de me rendre sur place et de constater la réalité du projet que nous accompagnons.

Les jeunes avec lesquels j’ai pu dialoguer, se montrent particulièrement satisfaits de la formation reçue ; les enseignants et les chefs d’établissements ont aujourd’hui pleinement conscience de l’importance de leur rôle.

Comme notre institution, ils s’organisent. La FECAMA (Fédération des collèges agricoles de Madagascar) est ainsi créée depuis quelques mois, et depuis l’interlocuteur d’un ministère « qui se cherche ».

Les formations agricoles du pays vont devenir diplômantes, accroissant à la fois leur notoriété mais aussi les faisant entrer dans un cadre administré que nous avons vécu en France depuis 25 ans.

L’équilibre sera à trouver ; il nous est demandé expressément, tant par ce ministère que par la FECAMA de les accompagner dans cette évolution.

Le développement de l’enseignement agricole à Madagascar prend également pleinement son sens par le message que François Paliard, président du CNEAP a envoyé aux membres des communautés éducatives dans le discours de clôture du congrès 2014 : « le développement à l’international de notre réseau d’établissements doit être réfléchi et organisé afin de constituer une vraie source de développement et de vitalité pour nos équipes ».

 

Plus d’informations sur les formations du CNEAP http://www.cneap.fr

Plus ‘informations sur l’ONG FERT : http://www.fert.fr

Plus d’informations sur FIFATA : http://www.fifata.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires