Le stress au travail des salariés agricoles : le diagnostiquer, l’analyser, y faire face

Aveyron ASAVPA

Journée stress asavpa-msa-aveyron-octobre 2013
Mieux comprendre, analyser, proposer

L’ASAVPA de l’Aveyron s’est préoccupé en 2013 de la question du stress au travail, une situation que la plupart des salariés rencontrent à un moment ou un autre de leur carrière professionnelle : Suis-je stressé du fait de ma situation de travail ou par tempérament personnel et manque d’adaptabilité ? Y a-t-il des problèmes de communication ou d’organisation dans mon entreprise ou est-ce moi qui n’ai pas les compétences pour y travailler ? Suis-le capable de mettre des mots sur ce qui va en ce qui ne va pas dans ma situation de travail ? La passion du travail et l’autonomie que l’on souhaite de moi me conduit-elle, à me donner à fond dans le boulot, avec les contrecoups pour mon organisme qui ne tarderont pas à arriver, surtout si je ne suis pas reconnu en retour pour cet investissement ? C’est pour démêler toutes ces questions que l’ASAVPA a réuni un groupe de salariés agricoles pour une journée de formation et d’échange sur ce thème à Rodez le 12 octobre dernier.

Mieux comprendre, analyser, proposer

Initialement la question avait été posée par la CPHSCT (Commission Paritaire Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail) : un questionnaire d’auto-évaluation a été réalisé à l’aide du serevice de prévention des risques professionnels de la MSA Nord-Midi-Pyrénées et d’une psychologue du travail, Valérie Demay (Tisalis). L’ASAVPA en a ensuite assuré la diffusion à l’ensemble des salariés du département. Son dépouillement a permis de tirer quelques constats.

Une journée de travail a clôturé cette action en réunissant une équipe de salariés pour une journée de formation et d’échange sur ce thème.

L’objectif était que chacun reparte avec une vision plus claire de ce qu’est le stress, de ses signaux annonciateurs, des moyens d’y faire face, et également de repérer les situations qui l’accentuent. Si de par sa position hiérarchique, le salarié a peu de moyens de changer en profondeur la situation, il peut du moins la diagnostiquer et énoncer clairement des propositions réalistes qui peuvent améliorer l’ambiance de travail.

La qualité de la relation employeur-salarié

Travailler à plusieurs est source de non-dits et d’incompréhensions. Le manque de moyens pour agir, le manque de consignes claires, les attentes trop fortes de l’employeur peuvent à terme créer des situations difficiles. Autant de situations fréquentes dans les petites entreprises agricoles, peu formées sur ces questions de relations humaines. Le « stress » peut ainsi s’installer, souvent de manière insidieuse, lorsque le salarié « prend sur lui » pour faire face à la situation qu’on lui a imposé (ou qu’il s’est parfois lui-même imposé). Sans régulation par des points réguliers où peuvent s’exprimer le mal-être et les besoins du salarié, le stress peut dans les cas extrêmes mener à des situations de dépression ou de « burn-out».

C’est bien souvent le manque dans la communication et la faiblesse de l’organisation du travail qui posent problème (mais le trop d’organisation peut également déresponsabiliser le salarié et lui couper toute possibilité d’initiative), la pression sur des objectifs revient également en tête des préoccupations des salariés ainsi que la frustration de ceux-ci devant le manque de reconnaissance pour leur investissement personnel.

Le stress au travail des salariés agricoles : le diagnostiquer, l’analyser, y faire face

Ne pas rester seul !

Durant la formation, chacun a pu apprendre à repérer les signaux que lui adressent son organisme lorsqu’il est trop sollicité, comprendre plus clairement le besoin de coupures régulières qui permettent de récupérer. Il a pu apprendre à diagnostiquer et mettre des mots sur ce qu’il vit, afin de mettre en place des changements.

«  Le fait de parler de ce que je vis devant une tierce personne m’aide à prendre du recul. Le soutien affectif, social, d’estime et d’apport d’information que peuvent nous apporter nos proches, peut être aussi très utile. »

Mais n’est-ce pas aussi un des rôles de l’ASAVPA que de créer ce lien de soutien et de solidarité entre tous les salariés agricoles ?

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires