MSA : Accueillir un stagiaire

Service communication

MSA : Accueillir un stagiaire

Les exploitants qui acceptent des stagiaires participent à leur formation pratique. Face aux risques du métier, la sécurité est une priorité.

Le maître de stage est responsable de la sécurité du stagiaire qu'il accueille. Avant toute chose, il doit lui présenter les caractéristiques de l'exploitation ou de l'entreprise :
- la production ou l'activité,
- la main-d'oeuvre, les intervenants extérieurs,
- les bâtiments, les installations, le matériel,
- les risques professionnels,
et lui indiquer les lieux de vie, l'emplacement de la trousse de secours, des extincteurs.

Il fait le tour du site avec lui et lui explique les risques principaux. Selon l'âge, l'expérience, les motivations du jeune et la durée de stage, il s'assure de son niveau de compétence, de ses capacités à évaluer les risques et à les maîtriser.
Il lui décrit le mécanisme des matériels qui lui seront confiés, en insistant sur les manoeuvres dangereuses (risques liés au débourrage de la désileuse ou de la presse à fourrage) à réaliser impérativement machine à l'arrêt. Les machines d'intérieur (vis à grain, tapis, broyeur…) doivent être vérifiées.
Les soins aux animaux sont souvent confiés au stagiaire. Le maître de stage s'assure du niveau réel de ses connaissances : sait-il observer les animaux, anticiper leurs réactions... ?
Pour terminer, il s'assure que le jeune a compris les consignes et qu'il est en mesure de les appliquer.

Travaux spécifiques

Si la convention de stage le prévoit, le jeune peut réaliser des travaux particuliers, que le maître de stage doit lui-même maîtriser. Pour optimiser le stage, chacun doit faire le point de ses propres compétences et du niveau de sécurité de l'exploitation.

Les responsabilités de chacun

La formation s'effectue souvent en partenariat entre les établissements d'enseignement et le milieu professionnel. Les formateurs, les maîtres de stage ou d'apprentissage sont impliqués. L'accueil du jeune engage la responsabilité des uns et des autres.
- Responsabilité morale : par rapport aux obligations concernant les objectifs définis avec l'établissement d'enseignement et le jeune lui-même.
- Responsabilité civile : la MSA peut se substituer à l'employeur pour assumer l'obligation de réparation en cas d'accident, sous certaines conditions qu'il convient de vérifier.
- Responsabilité pénale : elle peut entraîner une peine ou une sanction en cas d'infraction au Code du travail qu'il y ait accident ou non, ou au Code pénal en cas d'accident.
A noter : avant le stage, le chef de l'établissement scolaire est tenu d'organiser une réunion d'information sur les risques professionnels, à destination des élèves, des chefs des entreprises d'accueil, des équipes pédagogiques et des parents.

Les travaux interdits aux stagiaires

Certaines activités exposant au bruit, aux substances chimiques, cancérigènes et mutagènes sont interdites aux moins de 16 ans. La conduite de tondeuses et d'engins automoteurs à essieu unique (motoculteurs, motobineuses,…) l'est également.
Une dérogation peut être demandée à l'inspection du Travail, sous réserve de l'avis d'un médecin et du référent de l'équipe pédagogique qui suit le stagiaire.
Les jeunes de 16 et 17 ans ne doivent conduire ni tracteur agricole non muni de dispositif de protection contre le renversement, ni moissonneuse-batteuse, ni machine comportant des mouvements multiples (ramasseuse-presse, ensileuse, pelle mécanique…).

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires