MSA : Le défibrillateur cardiaque : Pour résister à l'attaque

Service communication

MSA : Le défibrillateur cardiaque : Pour résister à l'attaque

C'est dans les toutes premières minutes d'une attaque cardiaque que se joue le destin d'une victime. A ce stade, le rôle du défibrillateur cardiaque est vital. La MSA propose des formations à l'utilisation de cet appareil à ses adhérents, dans le cadre de la formation sauveteur-secouriste du travail.

Même si la mortalité par infarctus a baissé en France ces dernières années, elle reste encore trop importante. Quand le malaise cardiaque survient, le temps que les secours arrivent, il est parfois trop tard. L'emploi d'un défibrillateur cardiaque est alors primordial.

Simple et efficace

Le défibrillateur cardiaque est léger, peu encombrant et sa batterie peut rester en veille pendant quatre ans sans être changée. Il est équipé de deux électrodes à disposer sur la poitrine de la victime : l'une au niveau de la clavicule droite, l'autre sous l'aisselle gauche. Ainsi, l'appareil recueille le rythme cardiaque, l'analyse et transmet si nécessaire l'influx électrique vers la victime. C'est lui qui pose le diagnostic, décide de l'opportunité de la délivrance du choc électrique et guide par une voix enregistrée les gestes de l'utilisateur. Pour garantir une sécurité maximale, ses réglages sont verrouillés.
Deux types d'appareils sont actuellement sur le marché :
- le défibrillateur semi-automatique (DSA). Lorsque le diagnostic établit la nécessité du choc électrique, le sauveteur appuie sur une touche pour le lancer. Il s'assure au préalable que personne ne touche la victime et garantit ainsi sa propre sécurité et celle de l'entourage.
- le défibrillateur entièrement automatique (DEA). Si le choc électrique est nécessaire, une voix enregistrée invite l'entourage à ne plus toucher la victime, et l'appareil intervient sans manipulation du sauveteur.

La MSA s'investit

Le déploiement de ce nouvel outil ne doit pas se limiter aux grandes villes ni aux structures d'envergure, mais concerner aussi les communes rurales, les collectivités et les structures locales. La présence des MSA sur le terrain et leur expertise en matière de prévention les conduit tout naturellement à se mobiliser pour ce projet. Toutes les MSA sont invitées à acquérir des défibrillateurs et à engager des cycles de formations auprès de leurs adhérents, en y associant toutefois des compétences humaines. En effet, plus l'intervenant est qualifié, apte à effectuer un massage cardiaque et des insufflations, plus les chances de survie augmentent. La voix enregistrée de l'appareil peut en effet exiger de procéder à ces interventions avant de déclencher un choc électrique.

Pour répondre à ce souhait, la MSA Mayenne-Orne-Sarthe propose des formations à ses adhérents dans le cadre de leur activité professionnelle. La technique d'utilisation d'un défibrillateur est au programme de la formation « Devenir secouriste du travail » du catalogue de formations 2009.

Pour toute information sur ces formations, contactez le 02 43 91 82 21 en Mayenne, le 02 33 31 42 35 dans l'Orne et le 02 43 39 44 15 en Sarthe.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires