Menu
PleinchampTV Lettre d'info

MSA : prévention : Leptospirose : Vigilance en eaux troubles

Service communication

La Leptospirose est une maladie qui peut être mortelle. Mieux vaut en connaître les caractéristiques et les moyens de s'en prémunir.

La leptospirose est une zoonose : maladie animale transmissible à l'homme. Elle est largement répandue dans le monde entier. En France, elle est surtout présente dans les Dom-Tom, l'Ile-de-France, l'Aquitaine, les Pays-de-La-Loire et le Nord-Pas-de-Calais. Ses principaux réservoirs sont les rongeurs, qui excrètent la bactérie dans les urines. La leptospirose se maintient assez facilement dans le milieu extérieur (eau douce, sols boueux), ce qui favorise la contamination. Chez l'homme, la maladie peut être sévère, et conduire à l'insuffisance rénale, voire à la mort dans 3 à 5% des cas.

Les leptospires sont les bactéries responsables de la maladie. Elles sont véhiculées essentiellement par les rats : rats musqués, ragondins, campagnols, souris. Le bétail, les chiens, le gibier peuvent aussi être infectés. C'est en urinant qu'ils éliminent les bactéries, souillant ainsi leur environnement.

Les périodes critiques se situent d'avril à novembre avec un pic en été et au début de l'automne. Les zones à risques sont les cours d'eau lents, surtout à berges non stabilisées, les eaux stagnantes, les étangs et les lacs, mais aussi les endroits infestés de rats, les étables, et les caves.

La leptospirose est reconnue maladie professionnelle pour certains travailleurs : personnel de traitement des eaux usées, pisciculteurs, pêcheurs ou éboueurs. Ceux-ci peuvent bénéficier d'une vaccination systématique.

Contamination

L'homme est contaminé le plus souvent par contact cutané ou muqueux avec la bactérie : plaie ou immersion longue de la peau dans une eau infectée. Cette pathologie, à l'origine professionnelle, gagne du terrain, notamment dans nos régions. Les personnes pratiquant des activités de loisirs aquatiques contractent de plus en plus fréquemment la maladie.

Le germe n'est généralement pas présent dans la salive et les morsures ne jouent pas un rôle direct dans la contamination de l'homme. Elles sont cependant à l'origine de plaies pouvant offrir une porte d'entrée à la bactérie. Par la suite, les bactéries passent dans le sang où elles se multiplient puis gagnent la rate, le foie, le cerveau…

Des symptômes qui ressemblent à la grippe

La période d'incubation est d'environ 15 jours. Les premiers symptômes associent fièvre, frissons, douleurs musculaires et céphalées. En quelques jours, les signes évoluent avec des atteintes viscérales, hépatiques (jaunisse), rénales (insuffisance rénale fonctionnelle) voire une méningite hémorragique (saignements diffus).

La précocité du diagnostic est capitale. Dès le premier stade, un traitement antibiotique est efficace. Au-delà, une hospitalisation est nécessaire. La convalescence est longue et s'accompagne d'une fatigue importante.

Prévenir la leptospirose

Au delà de la vaccination, qui ne protège que contre certaines formes de la leptospirose, quelques précautions simples constituent un rempart efficace contre la maladie.
- Porter bottes, gants et lunettes de protection pendant le travail. Les laver soigneusement et les désinfecter quotidiennement.
- Ne pas toucher les rats morts (souillés d'urine) sans gants. Détruire les cadavres à la chaux vive.
- Ne pas se frottez les yeux, ne pas porter les mains à la bouche pendant le travail.
- Ne pas manger pas pendant le travail sans s'être lavé les mains.
- Eviter les contacts plaies / eaux stagnantes ou souillées.
- Désinfecter rapidement plaies et blessures.
- Prendre une douche dès la fin du travail.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

barinne

le nord Aveyron nous somme tous foutue car avec l'invasion des compagnols qui creves pisse et chie dans toutes les sources et nos grand distributeurs d'eau qui la vende jusqu'à Montbazens via rodez il y a de quoi se faire du souci nord Aveyron futur desert

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires