MSA : Produits phytosanitaires : Traiter en toute sécurité

Service communication MSA

Avec les beaux jours, revient le temps des traitements phytosanitaires. Leur utilisation comporte des risques pour l'homme. C'est désormais un fait reconnu, ils sont responsables de nombreux troubles : irritations de la peau, problèmes respiratoires, vomissements, maux de tête...

Cependant de nombreuses zones d'ombre subsistent : chaque être humain réagit selon son organisme. L'un connaîtra une intoxication aiguë dès la fin du traitement, l'autre découvrira plus tard qu'il souffre d'une intoxication chronique, liée aux traitements répétés. Devant un risque méconnu, les précautions d'utilisation sont de rigueur.

Très utilisés, les produits phytosanitaires n'en sont pas moins dangereux pour la santé. La première des précautions consiste donc à prendre connaissance des risques toxicologiques et des conseils de prudence mentionnés sur l'étiquette. Avant toute mise sur le marché, le produit fait l'objet de deux ans d'expérimentation. Là, les tests sur les animaux sont multiples, et prennent en compte toutes les voies de pénétration possibles. Ils permettent d'évaluer la toxicité du produit. Lorsque la commercialisation devient possible, la fiche technique mentionne les précautions d'utilisation.

Cette phase d'expérimentation ne signifie pas que tous les risques sont éliminés. Certains produits ont passé sans difficulté ces tests, mais après quelques mois d'utilisation, les effets sur l'homme ont entraîné un retrait du marché. Les réactions n'étaient pas identiques à celles constatées sur l'animal, ou de nouveaux effets étaient enregistrés.

Protégez votre santé…

Les produits phytosanitaires peuvent pénétrer dans l'organisme plusieurs trois voies : respiratoire, cutanée, oculaire et digestive. Le port des équipements de protection individuels s'avère indispensable mais il n'est pas suffisant. Le choix du produit le moins toxique, l'existence d'un local de stockage fermé et ventilé, l'hygiène avant, pendant et après le traitement sont tout aussi essentiels.

Un traitement raisonné commence dès son achat. Il est fondamental de choisir un produit adapté à ses besoins tout en prenant en compte la toxicité du produit. Vous trouverez sur l'emballage l'identification, le dosage, les conditions d'utilisation, le délai avant récolte, les risques et les conseils de prudence.

- Dès la première manipulation, c'est-à-dire lors de la préparation de la bouillie, équipez-vous de bottes, gants, masque, combinaison et lunettes de protection adaptés.
- Au cours du traitement, portez systématiquement les équipements de protection individuelle, même au volant de votre tracteur ou équiper le d'une cabine à air filtré avec un dispositif adapté aux produits phytosanitaires.

- Après le traitement, décontaminez vos équipements de protection, le pulvérisateur, le tracteur… Pensez également à l'armoire et au local de stockage.
- Douchez-vous entièrement dès la fin du traitement phytosanitaire, sans attendre la fin de la journée.
- Ne buvez pas, ne mangez pas et ne fumez pas pendant les traitements.
- Ne traitez pas les jours de vent ou lorsque la température est supérieure à 25° C.

Lors du traitement, un problème peut toujours arriver : bouchage de buse, renversement de cuve, plantage de rampe…. Surtout, ne débouchez jamais filtres ou buses en soufflant avec la bouche.

… Et respectez l'environnement

Le remplissage de la cuve est une opération délicate. Pour éviter tout incident sur le milieu naturel, mieux vaut le faire à la ferme, sur une aire spécifique. Cette pratique est vivement conseillée pour éviter la pollution des cours d'eau.

La cour de ferme permet la création d'un poste de remplissage. Celui-ci s'avère bien utile pour absorber les débordements de cuve ou rejets d'eaux souillées. Le réseau d'eau potable doit être protégé par un dispositif de suspension de tuyau ou un disconnecteur.

Le traitement achevé, ne vidangez jamais les fonds de cuve et les reliquats de bouillie dans le milieu naturel. Diluez la bouillie au moins cinq fois avec de l'eau et pulvérisez-la sur une parcelle déjà traitée.

Dernière précaution : le stockage. Les produits, conservés dans leur emballage d'origine, doivent être rangés dans un local spécifique fermé, aéré ou ventilé où seules les personnes habilitées pourront pénétrer. Attention : cette aire de stockage n'est pas destinée aux équipements de protection individuels !

Que faire des emballages et des produits non utilisés ? Vous devez en priorité rapporter les emballages vides et propres sur les points de collecte sélective (décret du 13 mars 1994). Sinon, vous pouvez les déposer avec les ordures ménagères sous réserve de l'accord de l'organisme de collecte et dans la limite de 1 100 litres par semaine. Ne les abandonnez jamais dans la nature, ne les enfouissez pas ou ne les brûlez pas à l'air libre. Quant aux produits non utilisés, vous pouvez les redonner, dans leur emballage d'origine, lors de collectes spécifiques. Ils seront éliminés par une entreprise spécialisée.

Signalez toute intoxication à Phyt' attitude au 0800 887 887.

Phyt'Attitude est un numéro vert permettant aux utilisateurs de phytosanitaires de signaler tout incident lié à l'utilisation de ces produits. Ce dispositif représente un outil majeur de connaissance des effets des phytosanitaires sur l'homme. Il permet également de repérer les produits les plus fréquemment mis en cause.

Le réseau Phyt'Attitude mobilise médecins du travail, conseillers de prévention et experts toxicologues. L'appel est anonyme, gratuit et confidentiel. Dans un premier temps, l'opérateur vérifie que l'état de la personne ne nécessite pas de soins urgents. Puis, il la met directement en relation avec le secteur Santé sécurité au travail de la MSA où elle réside. Un questionnaire qui décrit les symptômes ressentis, les produits utilisés, le traitement phytosanitaire réalisé… sera ensuite complété.

Tous les symptômes sont à signaler, qu'ils soient :
- survenus au contact direct de produits phytosanitaires ou d'une culture traitée,
- nouveaux ou habituels,
- et ce, quelle que soit leur importance.
Les troubles peuvent se manifester juste après le contact avec les produits phytosanitaires, ou quelques heures plus tard.

Toute personne intoxiquée en situation de travail peut téléphoner : préparateur, applicateur de produits phytosanitaires, nettoyeur de matériel ou personne travaillant dans des cultures récemment traitées.

Grâce à ces témoignages, la MSA identifie les mécanismes d'intoxications et améliore sa connaissance des risques liés à l'application des produits phytosanitaires. Les substances mises en cause, les circonstances d'intoxication les plus courantes sont mieux appréhendées. La MSA peut ainsi intervenir en amont auprès des instances nationales et au quotidien sur le terrain

Auprès des instances nationales :
- pour retirer certains produits du marché ou en réserver l'utilisation à certains professionnels,
- pour participer à l'homologation des produits afin de ne pas mettre sur le marché des produits trop dangereux pour l'homme,
- pour influer sur la formulation des produits afin de les rendre plus sûrs d'emploi,
- pour faire évoluer les étiquettes afin qu'elles soient plus précises et plus lisibles,
- pour améliorer la conception des matériels de pulvérisation,
- pour élaborer des normes sur les appareils de protection respiratoire et les cabines de pulvérisation.

Parallèlement, la MSA mène des études sur les nouvelles technologies (injection directe, pulvérisation aérienne…) et sur l'exposition des opérateurs aux produits (pesticides, fipronil, dithiocarbarnates…).

Auprès des agriculteurs sur le terrain :
le secteur Santé-sécurité au travail de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe mène localement de multiples actions d'information et de formation. Régulièrement, des réunions « Phytosanitaires, traiter en toute sécurité » permettent d'aborder tous les aspects liés à l'utilisation des produits phytosanitaires (incidences sur la santé, moyens de protection, précautions d'emploi…). Le catalogue de formation Santé sécurité au travail comporte aussi des journées de formation sur ce thème. Médecins du travail, conseillers de prévention sont également là pour vous apporter conseils et moyens de prévention adaptés à vos situations de travail. N'hésitez pas à les contacter.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires