Menu
PleinchampTV Lettre d'info

MSA : Quads : A manoeuvrer avec précaution

Service communication MSA

Les quadricycles à moteur, plus connus sous le nom de quads, sont de plus en plus utilisés en agriculture. S'ils apportent un plus sur l'exploitation, leur conduite reste dangereuse : chaque année, en France, la MSA recense une soixantaine d'accidents du travail qui y sont liés.

Sur les exploitations et dans les entreprises, l'utilisation des quads facilite certains travaux dans des endroits inaccessibles aux tracteurs et en terrain accidenté. Elle occasionne aussi un nombre croissant d'accidents du travail qui touchent autant les salariés que les exploitants.

Une utilisation réglementée

Selon le Code de la route, seuls les quads homologués avant leur commercialisation sont autorisés à circuler sur la voie publique. Ils sont mis sur le marché sous quatre formes et trois d'entre elles sont homologuées par la direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire). Il s'agit des quads de loisirs, routiers et utilitaires. Cette mention figure sur la carte grise ou le certificat de réception du quad.

Les quads à usage agricole

• Les quadricycles lourds à moteur
Ce sont des véhicules à quatre roues, dont le poids à vide n'excède pas 550 kg lorsqu'ils sont affectés au transport de marchandises et 400 kg pour le transport de personnes. La charge utile n'excède pas 1 000 kg dans le premier cas et 200 kg dans le second.
Ces engins doivent avoir obtenu une réception communautaire (CEE). Le classement administratif de réception figure sur la carte grise (genre = QM).
• Les quads réceptionnés comme machine agricole automotrice - Maga
Ces engins sont normalement destinés à l'exploitation agricole et leur vitesse ne peut excéder 25 km/h en palier. Celle-ci est portée à 40 km/h si leur largeur est inférieure ou égale à 2,55 m et si leurs limites sont supérieures à 50 cm3 pour la cylindrée et 4 kw pour la puissance.
Les véhicules de cette catégorie sont réceptionnés nationalement. Il n'y a pas d'harmonisation communautaire. Le certificat de réception indique le classement administratif (genre = Maga).
Les quadricycles lourds à moteur et les Maga sont de plus en plus utilisés pour certains travaux agricoles spécifiques. Ils ne nécessitent pas d'autorisation de conduite. Les personnes qui les manipulent doivent avoir reçu la formation adéquate à la conduite en sécurité, comme pour tout équipement de travail mobile automoteur.

Sécuriser la conduite

Piloter un quad est difficile. L'engin est peu stable et réagit brutalement. Les accidents du travail liés à son utilisation sont souvent consécutifs à des retournements lors de montées, descentes, démarrages en côte, franchissements d'obstacles ou virages. Et plus particulièrement lors de l'ajout d'outils de travail (cuve de traitement, distributeur de produit…). Ces manoeuvres supposent l'emploi de techniques particulières (transfert du poids du corps…). Une formation à ces méthodes peut être dispensée au sein de l'établissement ou assurée par un organisme spécialisé. Elle doit être complétée et réactualisée autant que nécessaire.

Une structure de protection en cas de renversement n'est pas adaptée à ce type de véhicule. Elle alourdit le quad, élève son centre de gravité et réduit sa stabilité. De plus, elle ne présente pas de garanties suffisantes de résistance si elle n'est pas associée à un système de retenue du conducteur à l'abri de la structure.

Avant d'investir dans un quad, il est important de connaître les utilisations auxquelles on le destine. Pour effectuer des tours de plaine ou surveiller un troupeau, un engin de base suffit. En revanche, pour réaliser des déplacements fréquents à plusieurs ou avec une charge utile importante (ballots de fourrages, piquets de clôture…), mieux vaut se tourner vers le confort et la capacité de charge d'un quad à plate-forme, couramment appelé mule.

Ce type de véhicule est confortable et stable. Ils peut être couvert et équipé d'une structure de protection. Sa capacité de charge et de traction est importante et les passagers (deux au maximum) ont la possibilité de s'attacher. D'une prise en main aisée, son côté sportif et passe-partout est moins prononcé, ce qui incite moins aux excès.

Pour une sécurité maximale, il faut adapter sa conduite à l'état du terrain et prendre en compte tous les éléments qui modifient la stabilité. Et aussi porter une tenue adaptée et des gants afin d'éviter écorchures et brûlures.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires