MSA : Six axes pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs

Marion Ivaldi

La caisse d'assurance agricole lance un nouveau plan d'orientation stratégique pour 2011-2015 pour améliorer la sécurité et la santé des travailleurs du monde agricole.

Depuis 20 ans, le nombre d'accidents du travail en agriculture a baissé de 30 %. La caisse centrale de la MSA poursuit son action en matière de prévention et lance un nouveau plan de santé et sécurité au travail pour 2011-2015 en six axes. Le premier concerne, sans surprise, les produits phytosanitaires. 70 % des exploitants agricoles et 45,6 % des salariés sont exposés à au moins un produit chimique dans l'année. Sur les dix dernières années, 14 exploitants et 31 salariés ont été déclarés comme subissant une maladie professionnelle liée à l'utilisation des produits phytosanitaires. Le nombre moyen de déclarations est stable. “ L'objectif est de la MSA est de développer une offre de formation concernant l'utilisation de ces produits, de mener des études ergotoxicologiques pour améliorer la connaissance de l'exposition en situation de travail ainsi que de réaliser une enquête sur les cabines des tracteurs ”, explique le docteur Yves Cosset, sous-directeur de la santé et sécurité au travail de la MSA.

La taille provoque de nombreux troubles musculosquelettiques chez les salariés et les exploitants du monde viticole. (J.-C. Gutner)

La taille provoque de nombreux troubles musculosquelettiques chez les salariés et les exploitants du monde viticole. (J.-C. Gutner)

Prévention contre le suicide

Le second axe concerne les troubles musculosquelettiques, dont le nombre est en augmentation depuis dix ans. Ces troubles concernent les viticulteurs qui les développent notamment lors des opérations de taille. La MSA veut poursuivre son action de prévention mais également travailler sur la conception des outils. Des mesures de vibrations de sièges de tracteurs vont ainsi être réalisées. Le troisième axe se focalise sur les risques psychosociaux et notamment la prévention contre le suicide qui est en augmentation au sein de la population agricole. Le ministre de l'Agriculture a d'ailleurs annoncé une série de mesures en ce sens avec la création d'un observatoire des suicides agricoles. La MSA compte, pour sa part, créer une cellule pluridisciplinaire pour gérer les situations de crise et offrir des portes de sortie aux personnes en détresse. La caisse va également concentrer ses efforts sur trois autres axes : les risques liés aux animaux et aux zoonoses, ceux liés aux équipements de travail agricole et veut avoir une action particulière auprès des très petites entreprises agricoles, où les travailleurs constituent une population difficile à atteindre et peu sensibilisée aux risques et aux règles de sécurité.

Source Réussir Vigne Mai 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires