Un cas de Parkinson reconnu en maladie professionnelle pour un agriculteur

Un agriculteur atteint de la maladie de Parkinson et exposé pendant de longues années à des pesticides, a obtenu la reconnaissance professionnelle de sa maladie, annonce la Fnath, association des accidentés de la vie.

"Un agriculteur de la Vienne, adhérent chez nous, s'est vu reconnaître le lien entre sa maladie de Parkinson et son exposition professionnelle pendant une trentaine d'années à des pesticides",  indique Arnaud de Broca, secrétaire général de la Fnath. "C'est le premier, à notre connaissance", a-t-il ajouté. En mai dernier, un décret a officiellement reconnu le lien entre la pathologie neurodégénérative et l'utilisation de pesticides par les agriculteurs. Cela a permis de créer un tableau de maladie professionnelle.

Dès sa publication, la Fnath a déposé des dossiers de demande de reconnaissance en maladie professionnelle.  "En 2009, nous avions obtenu devant un tribunal la reconnaissance de ce lien (entre Parkinson et pesticides), mais il n'y avait pas de tableau, donc c'étaient des procédures judiciaires extrêmement longues", a expliqué le responsable de la Fnath. L'agriculteur de la Vienne, âgé de 60 ans, s'était en outre vu refuser cette reconnaissance par le passé, ce qui "montre à quel point le tableau rend les choses plus faciles et va ouvrir la reconnaissance", a-t-il ajouté.

La Fnath compte quelque 150.000 adhérents en France et dispose d'un réseau de juristes sur tout le territoire.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires