3 millions d’hectares de blé à resemer en Ukraine

Selon le ministre de l’agriculture ukrainien, près de 3 M ha de céréales d’hiver seraient à resemer, révèle l’AGPM dans sa dernière lettre économique.

Un chiffre qui reste bien sûr à confirmer car il est encore trop tôt pour avoir une vision précise des dégâts engendrés par la vague de froid . Parallèlement, et pour se prémunir d’une baisse de la production de blé 2012, le gouvernement ukrainien et les opérateurs auraient trouvé un compromis pour limiter les exports de blé à 1,7 Mt d’ici le mois de juillet prochain.

Par ailleurs, la Commission européenne a délivré des certificats d’exportations de maïs portant sur 73.000 t la semaine passée. Le total depuis le début de la campagne dépasse ainsi désormais les 2 Mt.

France : des dégâts à surveiller

« Les dégâts provoqués par le gel sur les cultures d’hiver seraient assez limités et cantonnés au blé dur et aux orges dans la majorité des cas », précise l’association des producteurs de maïs. « On suivra néanmoins l’évolution des cultures dans les prochains jours avec le retour de températures plus clémentes » déclare l’AGPM.

Monde : vers une progression des surfaces de maïs US 

L’USDA a communiqué la semaine dernière ses projections à long terme intégrant pour l’année 2012 une sole maïs US en hausse de 2,3 % et une réduction des surfaces de soja de l’ordre de 1,3 %. Ces éléments devraient être repris lors de la conférence de l’USDA qui se tiendra les 23 et 24 février prochain et lancera officiellement le bal des estimations de surfaces 2012.

Parallèlement, les cours du soja se sont raffermis outre atlantique la semaine dernière sous l’effet de plusieurs éléments de soutien : inquiétudes sud-américaines, baisse des surfaces américaines et retours aux achats des importateurs (dont la Chine). Grâce à cette reprise, le soja retrouve un nouvel intérêt économique dans les assolements US et ce à l’approche des semis. Le rapport de prix soja/maïs pour la prochaine récolte bondit ainsi à 2,25 contre moins de 2 la semaine passée.

Les ventes de maïs américain ont été soutenues la semaine passée dépassant le million de tonnes, s’inscrivant au-delà des attentes du marché. En éthanol, les fabrications progressent à nouveau et s’affichent au-delà du rythme nécessaire pour atteindre les prévisions du rapport USDA. Les stocks d’éthanol progressent cependant encore aux USA atteignant un niveau record. Le projet de remise en place de taxes à l’importation au Brésil (à hauteur de 25 %) pourrait de plus pénaliser les futures exportations d’éthanol américain vers ce pays.

Enfin, on notera la signature de l’accord phytosanitaire portant sur les échanges de maïs entre l’Argentine et la Chine. L’Argentine devient ainsi le second fournisseur de maïs autorisé par les autorités chinoises (après les Etats-Unis). On suivra donc de près les retombées de cet accord dans les prochaines semaines.

Source AGPM. Lettre économique sem 8

Sur le même sujet

Commentaires 1

pat

et en France?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier