Agriculture : Traces d'OGM dans des semences : 30 hectares de maïs détruits dans la Sarthe

Trois parcelles de maïs représentant une trentaine d'hectares ont été détruites dans la Sarthe fin juillet après la découverte de traces d'OGM dans des semences fournies par la société Pioneer.

« Des traces d'OGM inférieures à 0,1% ont été constatées par la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes dans un lot de semences conventionnelles en provenance des Etats-Unis », a indiqué Karine Affaton, responsable de communication de l'entreprise basée en Haute-Garonne, filiale du groupe chimique américain Dupont De Nemours.

« Grâce à la traçabilité nous avons pu rappeler tous les sacs provenant de ce lot sauf pour trois exploitations de la Sarthe qui avaient déjà ensemencé », a précisé Mme Affaton. « Comme il n'y a aucun seuil de tolérance en France, nous avons dû procéder à la destruction des parcelles concernées », situées à Dangeul, Courgains et Saint-Vincent-des-Prés, a expliqué Mme Affaton.

Francis Lecorcier, un des agriculteurs concernés, a été contraint par la préfecture de détruire son champ avant la floraison du maïs. « C'est le principe de précaution qui a été strictement appliqué », a-t-il dit. « Nous respectons toutes les règles mais nous ne pouvons pas être à l'abri d'une présence fortuite d'OGM due à la pollinisation », a indiqué Mme Affaton.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier