Année 2012 record pour le marché des agroéquipements

Christian Gloria - Réussir Grandes Cultures Décembre 2012

Année 2012 record pour le marché des agroéquipements

L’année 2011 a été excellente pour les ventes de machines agricoles. L’année 2012 est encore meilleure avec un marché dépassant les 5 milliards d’euros en France !

C’est l’euphorie chez les vendeurs de matériels agricoles en France. « Les prévisions tablent sur un marché des agroéquipements de 5,43 milliards d’euros en 2012, soit 18 % de progression par rapport à 2011, annonce Patrick Pérard, président d’Axema(1). Cela représente 20 % de plus que le niveau de référence enregistré en 2008. Mais nous devons rester prudents sur le début 2013 avec les perspectives de la nouvelle PAC et après deux années d’activités éclatantes », tempère le président d’Axema.

Garder 2008 à 2010 en tête

Les bons résultats de 2012 font effectivement suite à une année 2011 où le marché avait déjà connu une forte augmentation en un an (+ 32,4 %). « Il faut se souvenir de 2008 qui avait été suivi d’une dépression en 2009 et 2010. Nous devons garder cela en tête pour ne pas retomber dans cette situation », prévient, de son côté, Alain Dousset, président du Sedima(2).
Parmi les principaux pays producteurs agricoles de l’Europe de l’Ouest, la France est le seul à afficher un marché dynamique ces dernières années. Les ventes de tracteurs traduisent bien la santé économique des industriels du machinisme agricole. Et là encore, les voyants sont au vert.

Ça roule pour les tracteurs

« Les immatriculations sont en hausse de 16 % sur les huit premiers mois de 2012 par rapport à la même période en 2011, précise Alain Dousset. Avec 25 % du marché européen, la France est le premier pays de l’Union européenne sur les tracteurs. » Alain Dousset prévoit 41 500 immatriculations pour l’année 2012, dont 30 000 pour les tracteurs standard à deux et quatre roues motrices (contre 27 751 en 2011). Ces derniers ont progressé de 19 % sur les huit premiers mois de 2012. La bonne tenue des cours des productions agricoles n’est pas étrangère à cette embellie.

 
(1) Union des industriels de l’agroéquipement.
(2) Syndicat national des entreprises de services et de distribution du machinisme agricole.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 4

geo

Gardons les mêmes habitudes, les bonnes résolutions attendront encore un peu ;) Bonne année Stob!

stob

toujous en forme geo!

geo

Malgré que beaucoup soient ici venus râler après l'Etat qui réformait la DPI, on se rend compte que 2012 sera une année record en matière d'investissement.
Conclusion: Aucun besoin de dispositifs fiscaux incitatifs, seule une bonne conjoncture suffit (cf prix des céréales). En 2010, la DPI existait mais les cours des céréales avaient chuté, le machinisme agricole en avait été le premier impacté.

remy éleveur

L'année sera beaucoup moins bonne pour les éleveurs

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier