Asie : Le prix du riz flambe, les populations trinquent

SC

Asie : Le prix du riz flambe, les populations trinquent

Si la flambée des prix du riz fait le bonheur de la Thaïlande et du Vietnam, les deux premiers exportateurs mondiaux, beaucoup de pays asiatiques souffrent, comme le Bangladesh, les Philippines ou l'Indonésie.

Fin février, la tonne de riz a franchi les 500 dollars à Bangkok, soit une hausse de plus de 100 dollars en un mois et de 325 dollars sur un an. La flambée est identique au Vietnam, où le prix de la tonne a augmenté de plus de 50% sur un an. Un coup dur pour les pays d'Asie non autosuffisants.

Au Bangladesh, la situation est dramatique, avec un prix du riz qui a doublé en un an et 144 millions de personnes à nourrir, dont 40% qui tentent de survivre avec moins d'un dollar par jour. Une crise aggravée par les inondations des rizières locales à la mi-2007 et le cyclone de novembre. Après avoir importé 2,2 millions de tonnes de riz en 2007, le Bangladesh devrait en importer 3 millions cette année.

Chine, Corée du Sud et Japon sont à l'abri

Même problème aux Philippines qui devraient importer quelque 2 Mt de riz en 2008, pour 90 millions d'habitants. Et ce principalement en provenance du Vietnam. Une quantité qui ne suffira pas à combler le fossé entre la production locale (6,44 Mt en 2007) et les besoins locaux (11,8 Mt pour 2008).

Si la production de riz indonésien devrait augmenter en 2008, elle ne suffira pas à assurer l'autosuffisance du pays. Selon les derniers chiffres disponibles, début 2008, 19,1 millions de familles indonésiennes dépendent des programmes d'aide nationaux pour acheter leur riz, contre 15,8 millions un an plus tôt.

Décidé à protéger ses consommateurs, le gouvernement de New Delhi a interdit depuis octobre toute exportation de riz non basmati. Largement autosuffisants, grâce à des productions nationales très subventionnées et de fortes barrières douanières aux importations, Chine, Corée du Sud ou Japon sont à l'abri de cette flambée des prix.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier