Autorisation du glyphosate dans l'UE: la France "sera ferme" (Hulot)

Autorisation du glyphosate dans l'UE: la France "sera ferme" (Hulot)

Nicolas Hulot a assuré mardi qu'il serait " ferme " lors de la prochaine réunion consacrée, les 19 et 20 juillet à Bruxelles, à la réhomologation éventuelle du glyphosate au sein de l'UE.

Les 19 et 20, "les Etats doivent donner leur position", avant le vote prévu en septembre, a dit mardi soir le ministre de la Transition écologique et solidaire devant la commission des affaires économiques du Sénat. "Ma position sera ferme, mais je ne suis pas certain qu'elle sera suivie par d'autres pays européens", a-t-il ajouté. "C'est une question de cohérence. J'entends bien la remarque +il n'y a pas d'alternative au glyphosate+," explique-t-il. "Mais pourquoi? Parce qu'à force d'ajourner, on ne les cherche pas les alternatives". "Dans beaucoup de domaines, on a fustigé le principe de précaution, mais parfois on se grandirait à le mettre en oeuvre", a-t-il estimé. Le gouvernement précédent avait déjà voté en 2016 contre le renouvellement de l'autorisation du glyphosate (composant du Roundup).  

"Improbable"

Cet herbicide, le plus utilisé dans l'UE, est classé "cancérigène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ, OMS), l'Efsa, l'Agence européenne de sécurité des aliments, jugeant au contraire le risque "improbable". Concernant le décret d'application de la loi interdisant en France les pesticides néonicotinoïdes, redoutables notamment pour les abeilles, à partir de septembre 2018, Nicolas Hulot a indiqué qu'il serait "pris début août". Interrogé par un sénateur sur la saturation de l'Agence de sécurité sanitaire (Anses), très sollicitée sur les questions de santé environnementale, le ministre a répondu avoir "bien compris le goulet d'étranglement de l'Anses". "Evidemment nous allons regarder la situation, car tout converge vers cette agence, qui se retrouve dans une situation de saturation", a-t-il dit.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 25

gerard lambert

ha jmdenancy,on t attendais,toi ou un de tes copains bien pensant,vous etes tjours enclain a prendre soin de nous,a nous conseiller nous les pauvres victimes illetrees de Monsanto,ce pays regorge d etres suprerieurs qui ne pensent qu au bien biens des primates que nous sommes alors merci de faire comme en amazonie:laisses nous vivre dans notre reserve naturelle qui de toute facon s amenuise de jour en jour puisque tu betonnes de plus en plus.Ps:a quoi bon developper un argumentaire technique lorsqu on a plus affaire qu a des interlocuteurs qui ne savent peser le pour et le contre.

Bruno 02

Chiche qu'on refuse toutes trace de glyphosates sur les blé importés ?
Non ? Quelle surprise....
Donc, on devrait produire aux cours mondiaux des blé bios et accepter qu'on importe des blés qui ne le soient pas, sous couverts d'accords plus politiques que bi-latéraux ????

Hulotdetravers

Pour jmdenancy, la solution alternative on la connaît, c'est la binette comme autrefois. C'était un travail pénible qui a dégoûté les jeunes qui sont partis à la ville :ce qu'on appelle "l'exode rurale ". Après grâce à la chimie on a continué dans cette logique en produisant toujours plus pour nourrir la population a pas cher. Moi je suis d'accord de ne plus utiliser de phytosanitaires mais est ce que vous êtes prêt a en payer le prix pour votre alimentation. Il nous faut les moyens de payer une exode urbaine. ....et surtout pas par des aides ou des subventions. ... Tu as beau être spécialiste mais la nature a horreur du vide et te le fait payer cash en matière de mauvaise herbe. ...

Bruno 02

La cigarette ne souffre d'aucune suspicion, elle : tout le monde s'accorde pour dire qu'elle tue imparablement.
Mais là, aucune interdiction....
Alors, pépère Hulot, il est où ton courage politique engagé ?
S'en prendre à 200.000 agris, c'est tout ce que tu sais faire ?
Bah oui, visiblement....

Bruno 02

@ jmdenancy :
Il est tellement bien reconnu que les agriculteurs ne meurent que du cancer...
Le cancer de la corde à nœud, véritable fléau au même titre que celui de la gachette trop sensible, tous deux liés à Monsanto et Cie....
Les citadins, eux, ne meurent de rien : c'est pour cela certainement que les villes s'agrandissent sans cesse ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier