Bio-combustible mobilisable : Le programme Cartopaille de CoopÉnergie® prévoit de prélever juste ce qu'il faut de paille

Emmanuel Baratte

« Face aux prélèvements de paille, la question qui préoccupe les agriculteurs est le
maintien de la fertilité des sols », indique Caroline Bertrand. L'autre souci est de ne pas
déstabiliser le marché de l'élevage. Le programme Cartopaille(1) a été lancé pour éviter de
bâtir une filière à l'aveugle. En Picardie, par exemple, la production annuelle de paille s'élève
à 2,55 millions de tonnes. Les besoins de l'élevage représentent 395 000 tonnes. En
prenant des précautions agronomiques pour maintenir la teneur en matière organique des
sols (prélèvement d'une paille tous les cinq ans), le potentiel durablement mobilisable pour
de nouveaux usages est évalué à 625 000 tonnes de paille. Construit à partir des données
de l'Inra sur les sols picards, Cartopaille permet de simuler l'évolution de la fertilité de
chaque type de sol selon les hypothèses de prélèvement des pailles sur une rotation et d'en
déduire ce qui est disponible.

(S.Leitenberger)

(S.Leitenberger)

(1) Réalisé pour la Fédération régionale des coopértatives agricoles de Picardie par l'Inra et
Arvalis-Institut du végétal, en collaboration avec Alternatech, la chambre d'agriculture de
l'Aisne, Lasalle Beauvais et le soutien financier du conseil régional de Picardie et de la direction
régionale de la recherche et de la technologie de Picardie.

Source Réussir Céréales Grandes Cultures Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier