Campagne 2011 : La qualité et l'approvisionnement des semences certifiées seront au rendez-vous

Malgré la sécheresse, et maintenant la pluie, la qualité de la récolte des futures semences de céréales sera au rendez-vous. Côté semences, la filière pourra répondre aux besoins des agriculteurs.

A la mi-moisson de blé et contrairement aux prévisions, les agriculteurs constatent une baisse des rendements moins importante que prévue - entre 10 et 15% - et une qualité de récolte satisfaisante. De leur côté, les professionnels de la semence certifiée de céréales dressent un premier bilan. Si le rendement moyen des parcelles en multiplication de semences est inférieur aux années précédentes, les surfaces implantées pourront assurer et garantir l'approvisionnement en semences de qualité à l'automne 2011. Chaque année, les conditions climatiques sont différentes et la production des parcelles en multiplication peut être concernée par des problèmes de qualité à la récolte : impuretés, grains malades, fusariés, échaudés ou pré-germés. L'une des missions de la filière semences de céréales est de proposer aux agriculteurs des semences de qualité, quelque soit l'année.

Pour les semis 2011, 141 000 hectares assurent la production de semences de toutes les céréales à paille (blé tendre, blé dur, orge de brasserie…).

Les professionnels de la semence certifiée de céréales constatent qu'il n'y a aucun risque de défaut d'approvisionnement du marché en semences. La répartition géographique des zones de multiplication et la diversité des variétés multipliées réduisent l'impact de la sécheresse et des pluies sur les volumes produits. Ainsi cette année les 111 stations de semences réparties sur l'ensemble du territoire français commercialiseront plus de 250 variétés différentes. La filière a multiplié par 3 l'offre variétale en 20 ans. Cette diversité constitue une sécurité pour l'approvisionnement des agriculteurs.

La qualité : facteur n° 1 de réussite pour la filière semences de céréales

La qualité des semences de céréales est un objectif permanent pour les professionnels des semences. Mais ce n'est pas le seul. Chaque année, il faut produire les quantités nécessaires dont les agriculteurs auront besoin par variété, avec la protection et les conditionnements adaptés. Le tout en très peu de temps, puisqu'entre la moisson et les premiers semis, les stations de semences ne disposent que de quelques semaines. Pour les responsables de la production de semences, chaque année est donc un nouveau défi pour gérer quantité, qualité, demandes, dans un seul but, assurer l'approvisionnement des agriculteurs. Et cette année ne dérogera pas à cette règle.

Seuls les laboratoires des stations de semences peuvent garantir la qualité des semences

Sous le contrôle du Soc (Service Officiel de Contrôle et de certification), les stations de semences disposent d'un laboratoire, seul observatoire de la qualité des semences. Des milliers d'analyses par entreprise, selon des procédures normalisées, sont réalisées aux différents stades de la préparation d'un lot de semences certifiées. Tous les lots bruts multiplicateurs, tous les lots après les phases de tri et tous les lots conditionnés sont analysés, garantissant ainsi la qualité des lots commercialisés. Au total c'est plus de 55 000 analyses de faculté germinative qui sont réalisées chaque année, en vue de la certification des lots de semences de céréales à paille.

Hectares de multiplication de semences (toutes céréales) en 2011

Hectares de multiplication de semences (toutes céréales) en 2011

 

Nombre de variétés commercialisées à plus de 100 t

Nombre de variétés commercialisées à plus de 100 t

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier