Campagne 2012/2013 : les cours du maïs atteignent des records

MB

Campagne 2012/2013 : les cours du maïs atteignent des records

Après un début de campagne mitigé et une forte chute des cours en septembre/octobre, les cours du maïs s’élèvent finalement à des niveaux jamais atteints.

Sur la période de juillet à novembre 2012, les cours des céréales, et en particulier ceux du maïs, ont flambé par rapport au début de campagne précédent. En juillet et août, la différence entre le maïs français et le maïs américain était claire (respectivement 240 Û/t et 269 Û/t). Si les cours ont fortement chuté en septembre/octobre, le cours du maïs français est nettement remonté en novembre pour atteindre celui du Yellow Corn (maïs américain).  Ils ont progressé de 25% et atteignent 252 euros par tonne en moyenne sur novembre. Les conditions climatiques difficiles dans l’hémisphère Sud, notamment les pluies en Argentine qui retardent les semis de maïs, ainsi que la récolte réduite dans l’Union européenne ont entretenu ces prix fermes.  

En 2012, la Commission européenne évalue la récolte de maïs de l’UE à 55,6 millions de tonnes, soit 20% de moins que l’abondante récolte de 2011 et 6% de moins que la moyenne des cinq dernières campagnes. Pour les principaux producteurs (France, Italie, Allemagne, Espagne et Pologne), les récoltes connaissent moins de variations, ainsi leur production recule en 2012 par rapport à 2011 mais dans des proportions moins fortes. La situation du maïs français serait d’ailleurs plus confortable que celle du marché européen. Les exportations françaises vers l’UE, qui constituent 90% du volume total, pour l’ensemble de la campagne, sont prévues par FranceAgriMer en hausse de 4% par rapport à celle de l’an dernier. Le tiers est envoyé vers l’Espagne, le quart vers les Pays-Bas.

Après quatre mois de campagne de commercialisation, les exportations françaises de maïs atteignent 1,9 Mt, dont 95 % à destination de l’Union européenne. Elles sont en baisse de 13 % par rapport au niveau élevé du début de campagne précédent, mais restent dans la moyenne des cinq dernières campagnes. Selon l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM), le Brésil et l’Ukraine concurrencent la France. Ces origines étant plus compétitives puisque leurs cours se placent en novembre à 229 Û/t et 238 Û/t, soit 23 Û/t et 14 Û/t de moins que le maïs français. Néanmoins, la seconde partie de campagne pourrait être plus dynamique que le début.

Source Agreste conjoncture

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier