Campagne céréalière 2008/2009 : Le stockage à la ferme augmente

SC d'après Agreste Conjoncture

Dans un contexte de prix bas, les stocks de dépôt de céréales et les quantités non encore commercialisées sont élevés. Certains évoquent également une hausse du stockage à la ferme.

La très grande volatilité des cours des graines depuis quelques campagnes entraîne des modifications du comportement des producteurs lors de la commercialisation. Pour les céréaliers, décider du moment de la vente et bénéficier du meilleur prix devient un vrai casse-tête. Une problématique qui se traduirait par une plus grande rétention à la ferme de la marchandise.

Aucune statistique sur les stocks «à la ferme» n'est actuellement disponible. Toutefois, ces évolutions peuvent être approchées par le calendrier de commercialisation. Le retard de collecte céréalière est significatif pour cette campagne 2008/2009. Toutes céréales confondues, la collecte réalisée fin janvier représente en effet 74 % de la collecte totale prévue, au lieu de 82 % en moyenne pour les cinq dernières campagnes.

Au 1er mars 2009, les stocks de dépôt (en coopérative) totaux en blé, orge et maïs sont 1,7 fois plus élevés qu'au 1er mars 2008, et plus de 2 fois supérieurs à la moyenne des cinq derniers stocks au 1er mars. « Les producteurs choisissent de mettre plus de marchandise en dépôt, ce qui leur permet de rester propriétaires de ces produits. Ils peuvent donc attendre pour vendre tout en se couvrant grâce aux contrats offerts sur le marché à terme ou par les collecteurs eux-mêmes », analyse le service statistique du ministère de l'Agriculture.

Mais la hausse des stocks de dépôt mensuels n'est pas suffisante pour expliquer le retard de collecte. D'où l'hypothèse d'un stockage à la ferme plus important pendant cette campagne. Au 1er mars 2009, les stocks commercialisables et non mis en dépôt ni collectés approchent 4,2 millions de tonnes (Mt) pour l'ensemble blé tendre, maïs et orge. En moyenne sur les cinq dernières campagnes, à cette époque de l'année, ces stocks sont de l'ordre de 2,8 Mt.

La sous-réalisation de la collecte de blé tendre est liée à une hausse des stocks  à la ferme ( France Agrimer)

La sous-réalisation de la collecte de blé tendre est liée à une hausse des stocks à la ferme ( France Agrimer)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires