Campagne France Nature Environnement (FNE) : La stratégie du face-à-face est une impasse

FARRE

Alors qu'une concertation constructive existe entre la profession agricole et les associations environnementales depuis le Grenelle de l'Environnement, FNE a choisi de rompre les fils du dialogue en lançant une campagne qui reprend les grosses ficelles de la communication : la provocation.

Farre qui s'est beaucoup investi dans le dialogue avec les parties prenantes regrette une telle attitude et déplore le procédé qui – aux moyens de montages photographiques à sensation – consiste à faire passer les agriculteurs pour des pollueurs, des empoisonneurs et des destructeurs de biodiversité. Les intéressés apprécieront !
Au lieu d'attiser les peurs de nos concitoyens, FNE gagnerait à regarder la réalité en face : de manière irréversible, les agriculteurs, quelque soit la région où ils se trouvent savent qu'ils sont engagés dans une course contre la montre pour résoudre une équation à plusieurs inconnues : Produire 2 fois plus pour réussir à nourrir 9 milliards d'êtres humains d'ici 2040, tout en utilisant moins de chimie, moins d'eau, moins de terre.
« Ce n'est pas en désignant des boucs émissaires mais c'est en cherchant des solutions ensemble que nous parviendrons à relever un tel défi », tient à préciser Christophe Grison, président de Farre.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier