Céréales : L'orge hybride arrive petit à petit

En France, C.C. Benoist est le seul obtenteur en orges hybrides avec Semences de
France comme partenaire pour la commercialisation et la distribution.
Deux variétés sont présentes sur le marché français : Yoole et Boost. Ce sont deux orges
six rangs fourragères. « Nous enregistrons des ventes qui augmentent de 30 à 50 % par
an même si leur part de marché est restreinte, précise Thomas Poissonnet, responsable
développement céréales à paille chez Syngenta Seeds(1). Le coût des semences est
d'environ 15 % supérieur à l'hectare à celui d'orges classiques. Mais nos orges hybrides se
signalent par une régularité de rendement supérieure à celle d'orges conventionnelles
comme nous l'avons constaté en 2007. Le rendement moyen de ces orges est également
plus élevé et nous recommandons une densité de semis inférieure de 20 à 25 % par
rapport à des variétés conventionnelles dans les mêmes conditions. »
Une nouvelle variété est inscriptible sur le catalogue français pour l'automne prochain. Deux
autres hybrides sont en première année d'inscription avec des potentiels de rendements
encore plus élevés.


Les orges hybrides ne sont représentées que par des escourgeons, toutes fourragères, aussi bien pour les variétés du marché que celles en cours d'inscription. (DR)

Les orges hybrides ne sont représentées que par des escourgeons, toutes fourragères, aussi bien pour les variétés du marché que celles en cours d'inscription. (DR)

(1) C.C. Benoist est une filiales de Syngenta Seeds.

Source Réussir Céréales Grandes Cultures Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier