Céréales : Les rendements 2012 repartent à la hausse

S C

Céréales : Les rendements 2012 repartent à la hausse
Le rendement moyen blé se placerait à 73,4 q/ha

L’année 2012 se distingue par des rendements en blé, orge et colza au-dessus des moyennes quinquennales. D'après les dernières prévisions du ministère (au 1er novembre), la production de céréales à paille gagne 11 % par rapport à 2011, portée par une reprise des rendements (+ 6 q/ha) après une année sèche.

Betteraves industrielles et pommes de terre : récoltes en baisse

Photo A. Boisleux

Les arrachages de betteraves ont parfois été retardés par un contexte climatique difficile. Le rendement à 16% de richesse en sucre est prévu à 858 q/ha, en repli par rapport au niveau élevé de 2011 et 3% en dessous de la moyenne quinquennale. En Picardie, qui concentre le tiers de la production, le rendement perdrait 12% par rapport à 2011.

Les récoltes de pommes de terre ont également été contrariées dans le Nord par les pluies exceptionnelles du mois d’octobre. Les rendements diminueraient dans les principales régions productrices après les hauts niveaux observés en 2011. La production de pommes de terre de conservation et demi-saison se placerait 10% en dessous de la moyenne des cinq dernières années.

La jachère représenterait 475 milliers d’hectares en 2012 soit 14% de moins qu’en 2011. Elle recule progressivement depuis la fin de l’obligation de gel en 2008. Ces surfaces sont essentiellement localisées dans les régions Centre, Midi-Pyrénées, Aquitaine et Poitou-Charentes.

Céréales à paille : récolte à la hausse, malgré le gel

La pluie au printemps a assuré un bon développement des cultures même si elle a pu perturber les moissons en juillet. La production de blé tendre se placerait à 35,8 Mt, soit 5 % de plus qu’en 2011, malgré une perte de plus de 100 milliers d’hectares par rapport à 2011. Le rendement moyen se placerait à 73,4 q/ha (2,5 q/ha de plus que la moyenne), 83 q/ha en Picardie.

Les récoltes reculent toutefois par rapport à 2011 dans les régions du Nord-Est touchées par le gel (-1,2 Mt sur l’ensemble des régions Lorraine et Champagne-Ardenne), avec une baisse conjointe des superficies et des rendements. La récolte d’orge, avec 11,3 Mt, dépasserait le niveau des deux dernières années sans frôler le record de 2009. Les rendements sont particulièrement bons. Celui de l’orge d’hiver atteindrait 67,5 q/ha, soit 8 q/ha de plus que le bas niveau de l’an dernier. Il assure une récolte en hausse malgré la perte de 60 milliers d’hectares sur un an. Le rendement de l’orge de printemps, avec 66,6 q/ha, dépasserait même de 7 q/ha sa moyenne 2007-2011.

Conjugué à l’explosion des surfaces liée aux re-semis, il entraîne un record de production non enregistré depuis plus de vingt ans. Les régions Champagne-Ardenne - déjà habituellement première productrice-, et Lorraine, concentrent près de 60 % de la production.

 

Colza : stabilisation de la récolte à un haut niveau

La récolte de colza se stabiliserait à 5,5 Mt malgré un léger recul des rendements. La sole se placerait à un niveau proche du record de 2007 en dépit d’un repli dans l’Est touché par le gel. Dans le Centre, qui assure le cinquième de la production nationale, la récolte augmenterait de 13% par rapport à l’an dernier grâce à des surfaces et des rendements en hausse. Le rendement moyen, à 35 q/ha, y dépasserait de 9 % la moyenne 2007/2011.

La récolte de tournesol serait réduite en 2012, en lien avec un repli de la sole de 60 milliers d’hectares pour plus des deux-tiers localisé en Poitou-Charentes et Midi- Pyrénées. Dans cette région, la rotation des cultures a contribué à la réduction des superficies en tournesol en faveur du blé notamment, après une forte extension de la sole de tournesol entre 2010 et 2011. Les rendements aussi sont en recul, ils perdraient 1,6 q/ha au niveau national et jusqu’à 5 q/ha en Pays de la Loire à cause de conditions météorologiques défavorables en période de récolte.

La sole de protéagineux continue de s’effriter après le rebond en 2010 lié aux aides en leur faveur. La hausse des rendements ne permet pas de compenser l’érosion des surfaces, et les récoltes baisseraient de 17% par rapport à 2011.

 

Source Agreste Infos rapides Grandes Cultures

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier