CIC : La production mondiale de céréales revue à la baisse

SC d'après CIC

Les dernières estimations de production de céréales du CIC sont rognées par rapport au mois dernier, suite à des réductions aux États-unis (surtout en maïs) et en Australie (en blé et en orge). Le nouveau total est estimé à 1.759 millions de tonnes, 34 millions de moins que le record de l'an dernier.

Le Conseil International des Céréales (CIC) revoit ses estimations de production mondiale de céréales à la baisse de 1 million de tonne tout comme celles de consommation qui reculent également de 1 million et tombent à 1.746 millions. Les stocks mondiaux de céréales devraient donc encore augmenter. Le total est désormais placé à 373 millions de tonnes, 13 millions de plus qu'à la fin de 2008/09.

Concernant les échanges de céréales, les prévisions sont relevées de 2 millions à 228 millions,soit 19 millions de moins que le record de l'an dernier. Par rapport à 2008/09, l'Afrique du Nord et le Proche-Orient importeront moins suite à leurs bonnes moissons. Hormis les États-unis, la plupart des principaux pays exportateurs vendront moins de céréales que l'an dernier, les principales réductions concernant l'UE et l'Ukraine.

Une récolte de blé meilleure que prévu en Italie

Les prévisions de production mondiale de blé marquent une hausse de 1 million à 668 millions (19 millions de moins que le record 2008). Les estimations pour l'UE sont relevées de 1,7 million de tonnes suite à une moisson meilleure que prévu en Italie, alors que la récolte du Kazakhstan de 15 millions de tonnes est aussi supérieure aux attentes. Le temps humide au Brésil a nui à la qualité de la récolte et la chaleur extrême a contrarié les perspectives en Australie, mais celles de l'Argentine se sont quelque peu bonifiées. Les prévisions de consommation sont inchangées.

D'après le CIC, les stocks de blé des cinq principaux exportateurs devraient augmenter de 6 millions de tonnes courant 2009/10, à 51 millions, 2 millions de plus que le chiffre du mois dernier : le total mondial est de 191 millions de tonnes, le niveau le plus élevé depuis 2002 ! Les prévisions d'exportations de blé pour l'UE, le Canada, le Kazakhstan, l'Ukraine et l'Australie sont toutes révisées à la hausse mais celles des États-unis reculent en raison de la lenteur des ventes.

Réduction de production de maïs aux USA

Les prévisions de production de maïs reculent de 2 millions de tonnes à 787 millions, suite à des réductions aux États-unis, dans l'UE et au Brésil alors que les prévisions de consommation mondiale de maïs sont inchangées à 800 millions de tonnes, en hausse de 22 millions sur l'an dernier.

Les projections de stocks mondiaux de clôture sont revu à la baisse de 3 millions et tombent à 134 millions (148 millions), pour traduire des estimations de production moindres chez les principaux fournisseurs. Les prévisions d'échanges de maïs sont inchangées à 84 millions de tonnes.

Les prévisions d'exportations américaines (septembre-août) sont abaissées de 1 million de tonnes par rapport au mois dernier, à 53 millions, en raison de la fermeté de la concurrence, y compris celle exercée par le blé fourrager Mer Noire.

Publié par SC d'après CIC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier