Climatologie : Les réserves en eau sont déficitaires

Nicole Ouvrard

Malgré les pluies hivernales, la France se trouve en déficit pluviométrique, sauf en Alsace.

Depuis le mois de septembre 2008, dans la majorité des territoires français, les sols présentent un déficit de réserves utiles. Fin mars, Cette situation était plus particulièrement marquée dans trois zones distinctes : l'une englobe les Charentes et le Sud-Ouest, la deuxième se situe autour d'un axe Mâcon-Paris-Charleville Mézières et enfin la dernière couvre les départements de l'Hérault et de la Drôme. Seuls, l'Alsace et le Puy-de-Dôme sont épargnés.

Déficit en pluie depuis janvier

Cette situation s'explique par un manque de précipitations par rapport à la normale(1) sur la métropole depuis le 1er septembre. Les régions les plus touchées sont le Nord, en déficit de 21 % en date du 20 mars, le Sud-Ouest (- 14 %) et, dans une moindre mesure, l'Ouest (- 10 %). Pourtant, après un automne peu arrosé, les mois de décembre et janvier avaient permis de rattraper quelque peu la situation. Mais depuis, les précipitations mensuelles ne permettent pas de combler le déficit.
Seul le quart Sud-Est de la France a été mieux arrosé par rapport à la normale (+ 33 %). La palme revient à la Corse qui a reçu une pluviométrie une fois et demi supérieure à la normale.
Question température, l'hiver a été un peu plus froid que la moyenne sur trente ans dans toutes les régions. L'écart à la normale a été particulièrement marqué en janvier (-2 °C). Le début de printemps retrouve des températures habituelles.

(1) Les normales saisonnières sont les moyennes sur la période 1971-2000.

Source Réussir Grandes Cultures Mai 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier