Cristal Union : Vers des distilleries autosuffisantes en énergie

Marie-Hombeline Vincent

Une nouvelle étude sur le bilan énergétique du bioéthanol conforte les choix de Cristal Union qui veut rendre ses distilleries indépendantes de l'énergie fossile.

À l'heure où les biocarburants, le bioéthanol en particulier, sont contestés, Cristal Union a
présenté les bilans énergétique et d'émision de gaz à effet de serre du bioéthanol produit
sur son site d'Arcis-sur-Aube, une unité moderne avec des procédés industriels optimisés.
La réduction des gaz à effet de serre atteint 63 % par rapport à la filière essence.
Ces résultats confirment que les unités de production de bioéthanol du groupe, Arcis-sur-
Aube et Cristanol, ont des bilans CO2 et énergétiques parmi les meilleurs du monde.




Cristanol 1 à Bazancourt, comme Arcis-sur-Aube, est une unité moderne avec de hautes performances dans la production d'éthanol.  (M.-H. Vincent)

Cristanol 1 à Bazancourt, comme Arcis-sur-Aube, est une unité moderne avec de hautes performances dans la production d'éthanol. (M.-H. Vincent)

Pas d'énergie fossile

Cette étude sur le cycle de vie du bioéthanol, commanditée par le SNPAA et la FCB(1)a été
réalisée en mars 2008, par Ecobilan(2) dans le contexte de la directive européenne de «
promotion de l'énergie à partir de sources renouvelables ». Elle respecte les règles de
calcul fixées par cette directive. Ce résultat pourra être amélioré grâce à l'utilisation de la
biomasse interne comme combustible. Cristal Union envisage d'affranchir ses distilleries de
l'énergie fossile pour les alimenter à terme en énergie issue de la biomasse. À Arcis-sur
Aube une unité de méthanisation utiliserait vinasses, eaux résiduaires et jus d'herbes…
tandis qu'à Bazancourt (Cristanol) une unité de gazéification (sons, issues de silos) est
envisagée.

Cogénération

L'ensemble pour un investissement de 70 millions d'euros pourrait produire 150 000
mégawatts d'électricité et 260 000 mégawatts d'énergie thermique.
Ces deux projets de cogénération à partir de biomasse viennent d'être retenus dans l'appel
d'offres du Medad et pourront bénéficier d'un tarif préférentiel d'achat d'électricité.


(1) Syndicat national des producteurs d'alcool agricole et Fédération des coopératives
betteravières.
(2) Filiale de PriceWaterHouseCoopers spécialisée dans l'analyse des cycles de vie.


Source Réussir Céréales Grandes Cultures Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier