Des buildings en manque d'eau

Valérie Noël

Des buildings en manque d'eau
Quartier des affaires de Pékin. - © Wikimedia commons/Ahenobarbus/Flickr

Pékin s'enfonce doucement. Une étude basée sur l'analyse d'images satellites publiée en juin dans une revue scientifique spécialisée dans la télédétection estime que le quartier d'affaires de la capitale chinoise, le district de Chaoyang, s'affaisserait de près de 11 cm par an. Particulièrement riche en gratte-ciels, il constituerait la zone la plus touchée de la ville. Comment expliquer ce phénomène inquiétant ? Par la surexploitation de la nappe d'eau souterraine... largement utilisée pour irriguer les terres agricoles de la région, pourvoyeuses de blé tendre et de sorgho, notamment. D'après les scientifiques, l'assèchement de la nappe entraînerait une compaction des sols, mélange de limons argileux, de sable et de graviers, à l'origine des affaissements. Détecté depuis une dizaine d'années, le phénomène prend de l'ampleur. Les autorités ne parviennent pas à stopper efficacement les prélèvements ni la construction de nouveaux puits. De quoi redonner du lustre aux retenues collinaires...

Source Réussir Grandes Cultures

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires