Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer

14/03/12
Grandes cultures

Des meuniers français et allemands condamnés pour ententes

Après les producteurs d’endives, les principaux producteurs de farine français et allemands ont été condamnés  par l'Autorité française de la concurrence pour une série d'ententes illégales sur les prix.  Ils devront payer une amende de  242,4 millions d'euros

L'Autorité de la concurrence estime dans son avis que ces séries d'ententes ont provoqué pour le consommateur un surcoût final de 11% pour ce produit "de consommation courante indispensable".

Le premier volet de ces ententes concerne deux groupements de meuniers français :  France Farine (marque Francine), qui assure pour ses actionnaires la vente de farine en moyenne et grande distribution, et Bach Mühle, qui gère les ventes auprès du hard discount. Pour l'Autorité, si "les entreprises communes ne sont pas interdites de manière générale", ces groupements avaient pour "objet réel une entente sur les prix et la répartition des clients", "éliminant toute forme de concurrence entre les meuniers, particulièrement sur la farine de marque Francine".

 Pour cette entente qui dure depuis 1965, date de la création de France Farine, sept meuniers français ont écopé d'une amende de 146,9 millions d'euros :  Axiane Meunerie (44 M), Euromil Nord (35 M), Grands Moulins de Paris, Grands Moulins Storione, Grands Moulins de Strasbourg, les Minoteries Cantin et les Moulins Soufflet.

 Les membres de ce « cartel » franco-allemand se sont entendus pour limiter les échanges de farine entre les deux pays entre 2002 et 2008, en fixant un quota de 15.000 tonnes par an, et plus ponctuellement, pour lisser les prix. Il constitue "l'une des infractions les plus graves aux règles de concurrence", estime l'Autorité. L'enquête est partie du meunier allemand Werhahn (2e groupe meunier en Allemagne), qui s'est dénoncé et a donc été exonéré d'amende, alors qu'il encourait une sanction de 16,6 millions d'euros.

Les producteurs sanctionnés peuvent encore faire appel de la décision de l'Autorité de la Concurrence.

Imprimer

Derniers commentaires postés

pleinchamp sur mobile

Saisissez votre N° et recevez un SMS
gratuitement avec le lien vers le site

En savoir plus

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h