En Ile-de-France, une agence qui préserve la terre agricole

Propos recueillis par Nicole Ouvrard - Réussir Grandes Cultures Janvier 2013

En Ile-de-France, une agence qui préserve la terre agricole
La ferme Trubuil, située sur le plateau de Saclay, a opté pour le maraîchage afin de gagner en valeur ajoutée et pallier la perte de foncier. © N. Ouvrard

Depuis 1975, la région Île-de-France est dotée d’une Agence des espaces verts (AEV) qui a pour but de protéger les sites naturels de la région et d’aider à conserver des zones agricoles en bordure de villes. Présentation, avec Olivier Thomas, président de l’AEV et maire de Marcoussis, dans l’Essonne.

Capture

Olivier Thomas, président de l’agence des espaces verts de la région Île-de-France. © N. Ouvrard

« En Île-de-France, malgré sa forte urbanisation, les zones agricoles représentent 55 % de sa superficie et les forêts ou bois 22 %. Grâce à la dotation du conseil régional, nous pouvons acquérir des terres pour les mettre à disposition de jeunes agriculteurs avec un bail à long terme, ce qui assure une sécurité auprès de la banque pour financer leurs projets. L’AEV détient 38 000 hectares dont 15 000 hectares de terres agricoles. Nous travaillons en collaboration étroite avec la Safer et la chambre d’agriculture. L’AEV est unique en son genre en France, alors que de nombreuses régions sont devenues péri-urbaines. En province, il n’y a que les établissements publics fonciers qui peuvent faire de l’acquisition à long terme, mais leur rôle est davantage tourné vers le logement et les zones d’activité. Afin de protéger les terres agricoles, il serait judicieux de créer dès maintenant des AEV dans les régions les plus touchées comme en Rhône-Alpes, Paca, Languedoc-Roussillon ou Pays de la Loire. »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier