Europe : L’abstention de l’Allemagne pourrait permettre l’autorisation d’un OGM

Europe : L’abstention de l’Allemagne pourrait permettre l’autorisation d’un OGM

Un nouvel OGM, le maïs TC1507 du groupe américain Pionneer, pourrait être autorisé à la culture dans l'UE la semaine prochaine grâce à l'abstention de l'Allemagne.

Les ministres de l'UE chargés des Affaires européennes doivent se prononcer sur la mise en culture de cet OGM le maïs TC1507 lors d'une réunion à Bruxelles mardi prochain. "L'Allemagne est en train de passer du contre (l'autorisation de culture) à l'abstention", ont confié deux sources européennes proches du dossier.  

Si le gouvernement allemand s'abstient lors de ce vote cela équivaudra à donner un accord à la demande d'autorisation de culture. "Si aucune majorité qualifiée n'est réunie contre la demande, parce qu'un État s'abstient, alors elle sera automatiquement approuvée", a expliqué Tonio Borg dans un entretien diffusé par Vieuws, un média internet spécialisé dans les affaires européennes.

La France hostile à une autorisation de culture de cet OGM comptait sur le soutien de Berlin. Selon un négociateur européen, l'Allemagne s'était ralliée dans un premier temps au camp français, laissant pour la première fois entrevoir la possibilité d'un rejet d'autorisation. Mais la grande coalition dirigée par Angela Merkel est divisée sur la question et faute d'accord, la consigne donnée à son représentant mardi prochain sera l'abstention, a-t-on expliqué.

La France déterminée à refuser les OGM

Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a réaffirmé la détermination de la France à fermer les champs de l'UE à cette culture, et à réformer le cadre juridique européen. Paris refuse d'autoriser ce maïs "pour des questions de fond" et parce que Pioneer  n'a toujours pas répondu à la demande de l'Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) "de préciser un certain nombre de règles (...) sur les impacts environnementaux".

Le Parlement européen a aussi appelé au rejet de la demande d'autorisation, par 385 voix contre 201 et 35 abstentions. Quatre OGM ont obtenu une autorisation de culture dans l'UE, mais un seul est encore cultivé dans quelques Etats, le maïs MON810 du groupe américain Monsanto, qui a demandé le renouvellement de cette autorisation. Les autres, deux maïs (BT176 et T25) et la pomme de terre Amflora, ont été abandonnés.

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 7

CLOCHE215

OGM,ce n'est ni plus ni moins qu' une nouvelle dictature ou l'agriculteur sera le seul à porter les conséquences. Conséquences dans le sens néfaste du terme. Il y a bien des exemples concrets de par le monde que l'on cherche à nous cacher..

sergio64

Nous savons tous que le soja et la viande importé en france sont en majorité OGM et il nous est demandé de baisser de 50 pc la consommation de pesticides pour bien entendus avoir une production saine lors des recoltes .Nos elytes la haut ainsique l union europeenne devrons bien ce poser la question un jour de ce quelle veut faire de nous agriculteurs un pas en avant trois pas en arriere OGM ou PAS?

Fairy

Bonne nouvelle cultivons vite des OGM , des résistances aux herbicides en moins de 10 ans , des rendements en plus j espère pour casser les marchés ,produire plus pour gagner moins, et pour finir l'image des céréaliers et déjà tellement médiocre qu au nom de l agro industrie ils peuvent bien l achever en cultivant de OGM dont ne veulent pas les consommateurs.. Du gâchis alors que le filière non OGM est un vrai plus sur beaucoup de marche

gigi45

bonne nouvelle : le vent est en train de tourner !!!

tournesol

verra-t-on un jour des politiques français faire preuve de cohérence ? Si les OGM sont si dangereux que cela c'est criminel d'en laisser entrer dans l'UE ! alors Messieurs les politiques un peu de courage! fermez les frontières à ces produits toxiques
Pour information, j'aimerais que quelqu'un me dise si à ce jour les OGM ont fait plus de morts autour de la planète que le tabac toujours bien autorisé, même en France.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier