Exportations : La concurrence revient face aux orges européennes

Emmanuel Baratte

« Avec la baisse du fret, le Canada et l'Australie semblent décidées à reprendre des parts de marché », souligne Anne-Laure Paunmier, dans la note de marché de Coop de France métiers du grains du 21 janvier. En orges, l'origine européenne, seule sur le marché depuis la moisson, retrouve ses concurrents. Elle devra aussi et surtout compter avec l'Ukraine qui a rouvert un contingent d'exportations de 400 000 tonnes à compter du 1er février. Ceci devrait en partie freiner les sorties communautaires. Les exportations européennes d'orges qui sont pour l'essentiel françaises, allemandes et espagnoles auront néanmoins connu des heures de gloire cette année avec près de 3 millions de tonnes de certificats délivrés depuis le début de la campagne de commercialisation. Un chiffre à comparer au 1,9 million de tonnes de l'an passé à la même date. L'Ukraine, habituellement premier fournisseur de la demande mondiale, était absente jusqu'ici en raison de l'instauration de quotas pour limiter les sorties. L'Arabie Saoudite est le principal acheteur d'orges sur le marché mondial avec la Jordanie et l'Iran.

Source Réussir Céréales Grandes Cultures Février 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires