France : La maturité des maïs grains en retard de 3 semaines

S C

France : La maturité des maïs grains en retard de 3 semaines
Les maïs sont pour la plupart encore verts (DR)

Les semis de blé tendre et d’orge d’hiver ont démarré depuis une quinzaine de jours en France et avancent rapidement. Pour le maïs, la récolte commence tout juste et accuse un retard d’environ trois semaines en moyenne.

Les semis de blé tendre et d’orge d’hiver pour la récolte 2014 ont démarré au cours de la dernière semaine de septembre, dans le Nord, l’Est et le Centre-Est de la France, précise Céré’Obs,l’observatoire de FranceAgriMer sur l’état d’avancement des cultures. Ils  avancent également dans de bonnes conditions en Ile-de-France et en région Centre. Au 7 octobre, 23% des surfaces de blé d’hiver étaient semées au lieu de 12% en 2012 alors qu’en orge d’hiver on atteint les 43% contre 19% en 2012.

Globalement, « les semis avancent normalement et se font dans de bonnes conditions. A noter une pression importante de limaces liées aux conditions humides de l’an passé », précise Maggy Muckensturm, chef de projet Céré'Obs. Des agriculteurs qui optimisent les chantiers de semis en anticipant les risques de dégradation climatique du mois d’octobre.

Côté maïs grains, la récolte 2013 commence tout juste en régions Alsace, Aquitaine, Centre, Champagne-Ardenne et Ile-de-France. Elle est un peu plus avancée en Pays de la Loire. Globalement, seules 2% des surfaces étaient récoltées au 7 octobre, contre 14% l’an passé à la même époque.

« Le maïs grain présente un retard de végétation d’environ trois semaines en moyenne par rapport aux deux années précédentes, suite aux aléas climatiques des derniers mois », précise Céré’Obs. Ce décalage oscille entre 15 jours en Poitou-Charentes et 28 jours en Midi-Pyrénées. Les conditions de culture sont notées à 51% bonnes et à 6% très bonnes mais des attaques de pyrales sont mentionnées dans le Sud-Ouest.

D’une façon générale, on constate (par rapport à 2012 et 2011) un ralentissement des stades de végétation dans toutes les régions et une humidité importante des grains. Les maïs sont pour la plupart encore verts. « Des questions se posent sur les conditions de récolte, sur l’humidité des grains à la récolte, sur les possibilités de semis de céréales derrière les maïs et sur un possible transfert de surfaces prévues en maïs grains vers du maïs ensilage» conclut Maggy Muckensturm.

Pour plus d’informations : https://cereobs.franceagrimer.fr

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier