France : la mauvaise qualité des blés pèse sur le prix du maïs (AGPM)

France : la mauvaise qualité des blés pèse sur le prix du maïs (AGPM)

Désormais au terme de la floraison pour les maïs français, qui sortent de cette phase critique sous la pluie, les conditions permettent enfin d’envisager un bon potentiel à l’échelle nationale, quand Céré’Obs évalue à 84% la part de maïs bons à excellents.

Toutefois, si le rendement est au rendez-vous, les prix n’y sont pas ! Les récoltes de blé sont interrompues par la pluie et la qualité se dégrade très rapidement. Les lots présentant des qualités meunières sont recherchés et font l’objet d’un bonus de 5€/t. Les lots fourragers enregistrent, quant à eux, une décote de 35 €/t. En maïs, quelques affaires se traitent sur le Nord de l’UE, en couverture sur la fin d’été. En nouvelle récolte, les blés viennent alourdir le bilan fourrager, ce qui pèse, une fois de plus sur les prix du maïs français.

Europe : 66,4 Mt de production sur l’UE-28

Le contexte géopolitique international reste instable, en lien avec les conflits au Moyen Orient et en Ukraine. Par conséquent, l’€uro reste affaibli, alors que le Dollar américain (valeur refuge) se renforce. Les récoltes d’orge et de blé sur le pourtour de la Mer Noire, ainsi que sur l’Ukraine et la Russie s’annoncent être supérieures aux attentes, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif. En maïs, la Russie se dirige vers une production record de 13 Mt. Ces bons résultats pourraient alors entrainer une hausse de la sole maïs Russe l’an prochain, à l’image du développement du maïs en Ukraine. Une évolution toutefois limitée par l’éloignement des zones de production par rapport aux ports. Une logistique coûteuse qui réduit la rentabilité de la production de grains. Le CIC prévoit une récolte de 66,4 Mt (+4% par rapport à 2013/14) sur l’UE-28 et anticipe un niveau d’importations pays tiers autour des 9 Mt.

Monde : fin de floraison sans encombre pour les maïs du Midwest

Les conditions météo restent clémentes sur les principaux bassins de production. Une situation qui conforte les prévisions de production mondiale élevée. Dans son dernier rapport, du 31 Juillet, le CIC relève son estimation de production mondiale de céréales à 1,959 milliard de tonnes, dont 969 Mt en maïs. Ainsi, le stock de report 2014/15 pourrait atteindre 187 Mt (en hausse depuis 4 années, +60Mt par rapport à 2010/11). Aux Etats-Unis, les maïs sont désormais en fin de floraison et se développent toujours dans de bonnes conditions. Ainsi les rendements américains sont attendus au-delà des 170 bu/acres (soit plus de10,6 t/ha), ce qui conduirait à une récolte US équivalente à celle de l’an dernier, soit 353 t selon le CIC. Dans ce contexte, il y a peu d’espoir d’assister à un rebond des prix dans les prochains mois. En Argentine, les récoltes ont progressé de 7% pour atteindre 80% de réalisation. La prévision de production reste inchangée à 25 Mt. 

Capture d’écran 2014-08-05 à 11.04.33

Source AGPM Lettre économique hedomadaire

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier