FranceAgriMer : Une récolte de blé en baisse de 10%

Selon les prévisions de FranceAgriMer, la production française de blé tendre avoisinerait 32 millions de tonnes, en recul de 10 % par rapport à l'an dernier. Celle d'orges d'hiver et de printemps est estimée à 8,5 Mt contre 10,2 Mt en 2010.

Selon les premières prévisions de FranceAgriMer établies avant la fin des moissons, la récolte de blé tendre, principale céréale cultivée en France pourrait avoisiner 32 millions de tonnes, en baisse de 10 % par rapport à 2010 (35,7 millions de tonnes). En effet, le rendement moyen au niveau national devrait être inférieur à 64 q/ha contre 72,5 q/ha en 2010, en raison de la sécheresse qui a sévi au printemps dernier.

La hausse des surfaces semées en blé tendre pour la récolte 2011 (5 031 000 hectares contre 4 922 000 ha pour la récolte 2010) limite légèrement la baisse de production induite par le recul des rendements. Au total, la moisson 2011, bien qu'inférieure à la normale en raison de la sécheresse, serait supérieure à celle de 2007 (moins de 31 Mt) et surtout à la récolte de 2003, année de la canicule (à peine plus de 29 Mt).

Le blé dur renoue avec les niveaux antérieurs à 2010

La récolte de blé dur serait proche de 2,1 millions de tonnes (contre 2,5 millions de tonnes en 2010, récolte exceptionnellement élevée). La récolte 2011 devrait ainsi renouer avec les niveaux des campagnes antérieures à 2010, entre 2 et 2,1 millions de tonnes. La surface ensemencée en blé dur pour la récolte 2011, d'environ 482 000 ha, est en retrait de 8 % par rapport à 2011 (503 000 ha).

Le rendement national, estimé pour l'heure à 45,2 q/ha, serait en baisse de 10 % par rapport à 2010 (50,2 q/ha) mais resterait supérieur à celui de 2007 (43,7 q/ha), année difficile sur le plan climatique. La baisse des surfaces en blé dur conjuguée au recul des rendements suite à la sécheresse, conduirait à une production en repli de plus de 17% par rapport à 2010.

Une production d'orges en baisse de 17%

La production d'orges d'hiver et de printemps, ressort selon les prévisions de FranceAgriMer, à moins de 8,5 millions de tonnes, en baisse de près de 17% par rapport à 2010 (environ 10,2 Mt). Les surfaces (estimées à 1.553.000 hectares) sont en retrait de 2% par rapport à 2010 (1 588 000 hectares). Mais surtout, les rendements afficheraient un recul de plus de 15% par rapport à 2010 en raison de la sécheresse (moyenne nationale de 54,5 q/ha en 2011 contre 64,1 q/ha en 2010).

Ces chiffres prévisionnels, établis avant la fin des moissons, ne sont pas définitifs et pourront être revus à la hausse ou à la baisse dans les semaines à venir.

Source FranceAgriMer

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires