Glyphosate: l'industrie chimique US exhorte la France de reconsidérer sa position

AFP

Glyphosate: l'industrie chimique US exhorte la France de reconsidérer sa position

L'industrie chimique américaine a demandé jeudi à la France de reconsidérer son intention de s'opposer à l'utilisation dans l'Union européenne (UE) du glyphosate, l'herbicide controversé le plus répandu en Europe.

"L'innocuité du glyphosate est avérée. Les organismes de réglementation du monde entier, et notamment européens comme l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) et l'Agence européenne de la sécurité alimentaire (EFSA), concluent que le glyphosate n'est pas cancérogène. Nous exhortons la France à reconsidérer sa décision et à prendre en considération les conclusions de ces organisations", a déclaré dans un communiqué Anne Kolton, vice-présidente en charge de la communication de American Chemistry Council (ACC), consortium américain d'entreprises du secteur de la chimie.

Le ministère français de la Transition écologique (Environnement, Energie..) a annoncé mercredi que la France s'opposerait à la proposition de la Commission européenne de renouveler pour dix ans la licence du glyphosate, lors d'un vote qui doit avoir lieu le 4 octobre au sein d'un comité d'experts des pays européens. "La politique publique doit être basée sur des faits scientifiques avérés, et non sur des déclarations incendiaires", poursuit l'ACC, pour qui la position de la France "va à l'encontre des conclusions de nombreuses agences gouvernementales internationales qui attestent unanimement que le glyphosate peut être utilisé en toute sécurité". En juillet, la Commission a proposé le renouvellement de la licence du glyphosate, qui expire fin 2017. Cette substance active entre notamment dans la composition du Roundup, le produit phare de Monsanto.

En 2016, faute de majorité qualifiée entre les 28, la Commission avait exceptionnellement prolongé l'autorisation pour 18 mois, jusqu'à fin 2017, dans l'attente de nouveaux avis d'agences européennes. Depuis, l'Agence européenne en charge des produits chimiques (ECHA) et celle de la sécurité des aliments (EFSA) ont estimé qu'il n'y avait pas de raison de classer cette substance comme cancérogène. Leurs avis n'ont toutefois pas mis fin à la controverse scientifique sur la dangerosité de ce produit classé "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ, OMS), notamment pour les jardiniers et agriculteurs, ses principaux utilisateurs.

L'ACC a remis en cause jeudi les conclusions du Circ, faisant état de "lacunes significatives et avérées" dans ses travaux de classification "erronée" du glyphosate comme substance cancérogène. L'annonce française, mercredi, a également déclenché une levée de boucliers de plusieurs organisations agricoles, qui jugent ce produit essentiel pour les cultures, mais aussi pour l'agroécologie.

Sur le même sujet

Commentaires 9

Dasylvano

qu'ils suppriment toutes les matières actives qu'ils veulent mais qu'on ait les prix en face pour vivre de notre métier!

bleunuit31

De toute façon l'industrie chimique pousse à la roue car leur premier revenu c'est le glyphosate Monsanto a déterminé que les produits composant le glyphosate n'était pas dangereux mais ils refusent de faire une étude sur le mélange de ses produits qui devient a ce moment là dangereux

@ Cornemuse

Dans le doute abstenez vous de manger car on peut émettre des doutes sur n'importe quel aliment. Vous pourriez même vous étouffer avec ! Quand a l'eau c'est pareil. Alors, mettez vous donc à la diète totale vous ne prendrez aucun risque. Vous serez sûr d'une seule chose, c'est de mourir de faim mais pas d'empoisonnement !!

POTEAU3716

on se plaignait de segolene royal , hulot il est dix fois pire

CRASH38

cornesmuse29 devrait continuer à jouer du pipeau ! Les expertises comme les reportages de cette qualité s'écrivent au kilo ! Je me fais fort de démontrer que le blé est dangereux puisque le copain du frère du facteur est mort foudroyé en mangeant du pain ! De même les statistiques montrent que la nuit est mortifère ! Quant à notre éleveur danois, il ferait mieux de s'occuper du verrat plutôt que du désherbage de son soja OGM désherbé au glyphosate dans une province brésilienne où il n'a jamais mis les pieds !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires