Interdiction du glyphosate sous trois ans: "Pas jouable", pour Le Foll

AFP

Stéphane Le Foll

Une sortie de l'agriculture française du glyphosate, herbicide controversé, dans les trois ans, n'est "pas jouable", a estimé mercredi le député Stéphane Le Foll (PS), ancien ministre de l'Agriculture, sur France Inter.

Le président de la République Emmanuel Macron a affirmé le 27 novembre que le glyphosate serait interdit en France "au plus tard dans trois ans", malgré un vote européen autorisant l'herbicide pour cinq ans de plus.

A une journaliste qui lui demandait si une interdiction du glyphosate en France dans les trois ans était jouable, Stéphane Le Foll a répondu "bien sûr que non", avant d'ajouter: "ce n'est pas utopiste, c'est de la politique". "C'est parce qu'il y a des gens qui pensent qu'il faut régler ça en interdisant qu'on dit « on va faire ça en trois ans » (...). Moi, ça fait cinq ans que j'ai mis en place l'agroécologie, avec l'agriculture biologique dont on a doublé les surfaces", a affirmé M. Le Foll.

"Si c'est pour avoir une molécule chimique à la place du glyphosate, peut-être pire que le glyphosate, alors là, franchement, bravo le résultat", a-t-il taclé, rappelant la "vision" qu'il défendait lors de son passage au ministère de l'Agriculture: l'agroécologie, un "changement de modèle" qui "prend un peu de temps".

"Pour se passer des phytosanitaires, pour se passer du glyphosate, il faut changer complètement tous les modèles de production agricoles qui ont été conçus il y a cinquante ans avec le glyphosate", a fait valoir Stéphane Le Foll, avant de conclure: "ceux qui sont capables de dire qu'en deux ans ils changent tout, ils racontent des histoires".

Sur le même sujet

Commentaires 8

minouche 70

Quand on sait que 46 molécules de produits sont utilisées par les autres pays européens alors qu'en france elles sont interdites ! Et avec ça on nous balance du bio venant de ses pays, permettez-moi de dire qu'on se fout des agriculteurs français et le glyphosate en fait partie.
C'est vrai, un agriculteur se suicide tous les 2 jours, dans l'indifférence complète des politiques et des consommateurs.

alain

Mr Lefoll n'a pas tort, c'est une erreur grave de vouloir interdire le glyphosate, Mr Macron fonce tête baissé et embarque l'agriculture dans des solutions qui n'existent pas. Qui ne feront qu'augmenter nos coûts de production. rien n'est fait pour nous défendre depuis quelques années. nous avons vraiment l'impression que le ciel nous tombe sur la tête.
personne ne cherche à maîtriser notre destin, ses gens font de la communication.
combien d'agriculteurs baissent les bras, se sentent trahis, se sentent mis au ban de la société ? combien d'agriculteurs mourront en silence?

AGRI 22

bravo les politiques : vous savez tres bien tacler vos adversaires mais pendant ce temps nous ramons dans nos exploitations alors que d autres n hesitent pas a balancer 350000 euros pour un voyage en vol privé de tokyo a paris alors qu un avion de l armée fait ce meme parcour deux heures plus tard ??? et on nous fait la morale ; quel toupet.......

gib

@GR26 : Et c'est quoi le rapport avec le glyphosate ????
Pour ma part je dirais que c'est un peu facile de faire semblant de défendre l'utilisation de ce produit quand tant de décisions ont été prises au mépris de notre compétitivité sous le prétexte de promouvoir l'agro écologie

v3v

en 5 ans il a ete bon le foll regarder les resultats economiques des exploitations une catasrophe

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier