L'Autorité européenne rejette l'étude sur le maïs NK603

L'Autorité européenne rejette l'étude sur le maïs NK603

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rejeté en l'état l'étude du chercheur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM, la jugeant "inadéquate" et "insuffisante", et lui a demandé de fournir davantage d'informations d'ici à la fin du mois.

L'avis des experts chargés par l'EFSA d'analyser l'étude rend un verdict sévère  : «L'article est d'une qualité scientifique insuffisante pour être considéré valide pour l'évaluation des risques", ont-ils ainsi jugé. Et d'ajouter que "Les nombreuses questions relatives à la conception et à la méthodologie de l'étude telles que décrites dans l’article impliquent qu'aucune conclusion ne peut être tirée au sujet de l'occurrence des tumeurs chez les rats testés".

L'EFSA  explique avoir "invité les auteurs à partager certaines informations additionnelles essentielles afin de lui permettre d'acquérir la compréhension la plus complète possible de l'étude". Le chercheur français a annoncé qu'il refusait de s'exécuter, une décision qui risque de sceller le sort de ses travaux.  "Sans ces éléments, il est peu probable qu'une étude se révèle fiable, valide et de bonne qualité", explique l’EFSA.

Les recherches effectuées pendant deux ans par l'équipe de Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'Université de Caen, soutiennent que des rats nourris avec un maïs génétiquement modifié, le NK603, ont été frappés au bout de 13 mois par des pathologies lourdes, notamment des tumeurs.

En l'état, "l'EFSA considère qu'il n’est pas nécessaire quelle réexamine l’évaluation précédente réalisée sur la sécurité du maïs NK603". L'EFSA prévoit de publier une "seconde analyse, plus complète, d'ici la fin octobre".

La Commission européenne souhaite que la décision finale de l'EFSA soit "inattaquable". Le second examen inclura un résumé des évaluations réalisées par les Etats membres sur l’article, notamment les analyses faites en Allemagne et en France.

Sur le même sujet

Commentaires 14

damien36

Pour appuyer le commentaire que j'ai fais plus bas:
http://www.lesmotsontunsens.com/les-ogm-augmentent-l-utilisation-de-pesticides-13340

gigi45

La tête au carré est une émission de propagande
digne des meilleurs régimes totalitaires avec la participation de GES, lepage et MMR. C'est ça l'information équilibrée.C'est l'utilisation des fonds publics à des fins partisanes.
L'étude de GES est sans intéret. allez au moins lire les blogs des gens compétents sur le sujet exemple JF Narbonne qui n'est pas particulierement proogm. Il y a des dizaines d'articles sur internet( le monde.fr, slate.fr,etc) qui disent tous la même chose cette étude est un coup médiatique sans intéret scientifique. Toutes les études de séralini sont du même tonneau . Ce sont des études militantes qui sont bonnes pour la poubelle.On n'a pas attendu Séralini pour faire des études de plus de trois mois. Des dizaines ont déjà été réalisées sur différentes espèces et plusieurs générations: allez voir le site de Marcel Kuntz.

gigi45

pourquoi ne peut on pas lire les autres commentaires ?

damien36

reg17: des études ont montrées que l'utilisation d'OGM tend à faire diminuer la consommation de produits de traitement dans les premières années, puis à les faire augmenter les années suivantes. Donc les OGM font augmenter à long terme la consommation de produits chimiques...
Je ne dis pas que sont étude est parfaite, mais au moins, il a eu le culot de faire une VRAIE étude!! Pourquoi EFSA ne ferait pas une étude comparable pour approuver ou réfuter les conclusions de Séralini? C'est que ça doit les géner??

Blé d'or: certe, tout est toxique à forte dose, mais dans l'étude, ils ont mis une très faible dose de roundup, sans doute la dose qu'on retrouverait dans des aliments dont les plantes ont été arrosées par du Roundup...

dédé

Pour vous faire une idée un peu plus précise que toutes les bribes d'informations que balancent certains médias je vous recommande de réécouter l'émission radio de france inter "la tête au carré" du vendredi 5 octobre traitant le sujet

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier