L'USDA révise la production mondiale de blé à la hausse

L'USDA révise la production mondiale de blé à la hausse

Les États-Unis ont révisé à la hausse leurs prévisions de production mondiale de blé et celle de maïs à la baisse, tout en soulignant une contraction des disponibilités en maïs et en soja.

Environ 698 millions de tonnes de blé et 960 millions de tonnes de maïs seront produites dans le monde en 2013/2014, selon le rapport mensuel du ministère américain de l'Agriculture (USDA) sur l'offre et la demande mondiales.

La hausse de la production mondiale de blé tient compte de récoltes meilleures qu'attendues en Australie dans l'Union européenne et aux États-Unis, qui viennent compenser la chute de production du Kazakhstan, selon les experts américains.

L'Union européenne devrait produire 138,60 millions de tonnes de blé en 2013, l'entrée de la Croatie dans l'Union expliquant principalement cette hausse de plus de 1 million de tonnes par rapport aux estimations du mois dernier.  Les productions des Etats-Unis et de l'Australie progressent de 1 Mt à respectivement 57,50 et 25,50 millions de tonnes.

Les disponibilités en blé au niveau mondial sont toutefois abaissées de 3,5 millions de tonnes sous l'effet d'une hausse de la consommation pour l'alimentation animale en Chine notamment.

Maïs : production américaine revue à la baisse

En maïs, la production mondiale est revue à la baisse de plus de 2 millions de tonnes du fait d'un recul de la production américaine, favorisant une baisse des stocks de fin de campagne.  Les États-Unis, premiers producteurs mondiaux, devraient engranger 354,3 millions de tonnes, soit une contraction de près de 1,5 million de tonnes par rapport au mois dernier.

Pour la Commerzbank, les stocks américains de maïs seraient à leur plus bas depuis 17 ans et ceux de soja, depuis neuf ans.

La Chine voit également sa production de maïs revue à la baisse de 1 million de tonnes, soit 211 millions de tonnes. En revanche celle de l'Union européenne se révèle plus abondante que prévu avec 65,6 millions de tonnes (+2 millions de tonnes).

En soja, l'USDA laisse pratiquement inchangée la prévision de production mondiale à près de 286 millions de tonnes, mais rehausse celle des États-Unis, qui redeviennent les premiers producteurs mondiaux de graines de soja (93 millions de tonnes), reléguant le Brésil au deuxième rang avec 85 millions de tonnes.

Les observateurs américains s'attendaient à une contraction des disponibilités de fin de campagne tant sur le maïs que sur le soja du fait des mauvaises récoltes de l'année précédente. Cependant, ils anticipent déjà une détente sur la nouvelle récolte. "L'effet du rapport devait être à peu près nul sur les prix, le marché ayant déjà largement anticipé ces évolutions", note l'analyste Morgan Stanley.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier