La France premier exportateur mondial de semences !

La France premier exportateur mondial de semences !
Ce sont principalement les semences de maïs et de tournesol qui tirent les exportations à la hausse (DR).

La France confirme sa position de premier exportateur international sur le marché des semences, en valeur, devant les USA et les Pays-Bas, selon les chiffres publiés par le GNIS.

Malgré certaines idées reçues, ce ne sont pas les États-Unis qui exportent le plus de semences dans le monde mais bien la France !  Au cours de la campagne 2012-2013 (de juin à juin), les semenciers français ont en effet exporté pour 1,42 milliard d'euros de semences, soit une hausse de 15% sur un an qui confirme sa position de leader, selon le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS).

Le net ralentissement opéré sur les importations permet une progression exceptionnelle de 26% du solde de la balance commerciale qui atteint un nouveau record de 835,8 M€ et place la France au premier rang des pays exportateurs de semences agricoles (hors potagères et plants de pomme de terre) devant les USA et les Pays-Bas.

"L'équivalent de 20 Airbus A320"

Cette performance représente "l'équivalent de 20 Airbus A320" insiste le GNIS. "La France est installée dans le peloton de tête depuis longtemps", souligne le directeur des relations extérieures du Gnis, François Burgaud, qui rappelle qu'avant d'accéder à la première place il y a un an, l'Hexagone a campé huit années durant sur la deuxième marche du podium.

Le secteur compte 72 entreprises chargées de la sélection et 240 qui mettent les semences en production - ce qui occupe quelque 364.000 ha dédiés pour  un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros en 2012-2013.

Ces semences partent pour les deux tiers vers les autres pays d’Europe mais aussi vers le pourtour méditerranéen, la Russie, l'Ukraine, le Maghreb (qui progresse de 20%) et l'Afrique sub-sahariennes (+12%). "Quand un agriculteur s'attache à une variété dans le monde, quel que soit l'effet de change, il lui reste fidèle: ce n'est pas parce que tout à coup une variété américaine sera moins chère qu'il va en changer".

Les rois de la carotte et de la betterave

Ce sont principalement les semences de maïs (+125 millions cette année) et de tournesol (+48 millions) qui tirent les exportations à la hausse, totalisant à elles seules 776 millions d'euros, plus de la moitié du total des exportations. Suivies par les semences potagères et les pommes de terre. Ainsi, les semenciers français sont les rois de la carotte et de la betterave.

Le solde des échanges reste  toutefois  négatif avec les Amériques : -22,4 millions avec les États-Unis et -38,5 millions avec l'Amérique latine où Chili et Argentine fournissent des compléments au printemps, quand les semenciers européens sont à sec.

Mais le GNIS s'inquiète de la réglementation européenne qui a suspendu au printemps l'usage de trois insecticides de la famille des néonicotinoïdes, jugés néfastes pour les abeilles ce qui risque, d’après le GNIS, de détourner certains clients des semences européennes si elles ne sont plus traitées.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier