La Russie relève ses prévisions d'exportations de céréales

La Russie relève ses prévisions d'exportations de céréales

La Russie a relevé ses prévisions d'exportations de céréales pour la campagne agricole actuelle, à 15,5 millions de tonnes, malgré la récolte médiocre, mais craint d'aborder la prochaine récolte avec des stocks à des niveaux critiques.

"Les exportations de céréales peuvent monter jusqu'à 15,5 millions de tonnes", a déclaré le vice-ministre de l'Agriculture, Ilia Chestakov, cité par les agences de presse russes.  Moscou prévoyait jusqu'à présent des ventes de l'ordre de 10 à 12 millions de tonnes entre juillet 2012 et juin 2013. Elle en a déjà exporté environ 11 millions, selon M. Chestakov.

"Je pense que les exportations vont continuer à un rythme soutenu au début du printemps", a observé le vice-ministre. Il a répété que les autorités n'avaient pas l'intention de limiter les ventes à l'international, comme elles l'avaient fait en 2010, lorsque le pays avait été touché par une sécheresse sans précédent.

Frappée par un hiver particulièrement rigoureux puis pendant l'été par la sécheresse, la Russie, troisième exportateur mondial de céréales, prévoit une récolte autour de 71 millions de tonnes contre 94,2 millions en 2011.

Réduction des prévisions de semis de blés d'hiver

Si les stocks actuels devraient suffire à répondre à la consommation intérieure russe, selon M. Chestakov, "les réserves avec lesquelles nous aborderons la nouvelle campagne agricole seront à un niveau critique".

Il a en outre indiqué que le gouvernement avait réduit ses prévisions de semis de blés d'hiver, quasi terminés, à 15,9 millions d'hectares contre 16,8 millions d'hectares prévus jusqu'à présent, en raison de conditions météorologiques défavorables.

Face au risque d'une envolée des prix (ceux de la farine ont bondi de 4,8% en octobre), le gouvernement a récemment décidé de renforcer ses interventions sur les marchés agricoles, qu'il alimente avec des céréales issues de ses réserves stratégiques.  M. Chestakov a indiqué que le gouvernement prévoyait de nouvelles interventions importantes sur le marché en février-mars.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier