Le bio dépasse le million d’hectares

Christian Gloria - Réussir Grandes Cultures Novembre 2012

Le bio dépasse le million d’hectares
La filière céréalière manque toujours de farine bio française faute d’évolution des surfaces. © G. Omnès

L’agriculture biologique est toujours dans une phase dynamique.La progression est cependant plus faible pour les grandes cultures que pour les autres cultures.

L’agriculture biologique fin 2011 s’élevait à 975 141 hectares, dont 28 % en conversion, mais on peut dire avec certitude que la barre du million
d’hectares a été dépassée au premier semestre 2012. À la fin de cette année, plus de 3,5 % de la SAU nationale portent des productions biologiques. Le nombre d’exploitations bio a augmenté de 12,3 % en 2011 et a atteint 24 015 au 30 juin 2012. Président de l’Agence bio, François Thiery remarque que les exploitations bio génèrent plus d’emplois que les conventionnelles. « On dénombre 2,4 unités de travail annuel (UTA) en bio contre 1,5 sur les exploitations classiques. La bio pèse pour 5,8 % du temps de travail de l’agriculture française en 2010. Courant 2012, les 57 000 emplois en équivalent temps plein ont été dépassés. » L’agriculture biologique montre également son dynamisme sur le plan commercial avec 30 % en valeur de produits bio importés en 2012 contre 38 % en 2009 et une consommation en hausse dans un contexte baissier.

Fini le plan bio

Les surfaces de grandes cultures progressent certes mais moins vite que pour les autres cultures avec + 14 % entre 2010 et 2011 contre + 34 % pour la vigne. Les productions biologiques représentent 1,6 % des surfaces totales en grandes cultures (7,4 % pour le vigne). « On a du mal à enclencher un développement significatif en céréales », reconnaît François Thiery. Plus question d’atteindre 20 % de la SAU en bio. Stéphane le Foll s’est fixé un objectif raisonnable de doubler les surfaces bio d’ici la fin du quinquennat. Il abandonne l’idée d’un plan bio pour ne parler que d’une « ambition » en s’engageant
à maintenir pour 2013 les aides, mais pas le crédit d’impôt.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier