Le gazole non routier a pris froid

Michel Portier - Réussir Grandes Cultures Avril 2012

Le gazole non routier a pris froid
Même après un démarrage réussi, le gel du filtre à gazole peut vous immobiliser. Credit photo : S. Leitenberger

Une étude du BCMA confirme la sensibilité au froid du gazole non routier (GNR) qui est amplifiée par la plus grande finesse des filtres à carburant.

Les détracteurs du gazole non routier (GNR) ont trouvé un nouvel argument avec la multiplication des cas de gel (en sortie de cuve ou au démarrage du tracteur) lors de la période de grands froids qui s’est éternisée sur de nombreuses régions cet hiver.
Pourtant, les grandes tendances d’une enquête menée par le BCMA auprès d’agriculteurs ne permettent pas d’incriminer uniquement le GNR. « Sur une même région, il y a du GNR qui gèle et du GNR qui ne gèle pas. Et avec le fioul, on retrouve sensiblement la même disparité (26 % de problème) en sortie de cuve qu’avec le GNR (20 %), constate Jean-Luc Pérès du BCMA. On n’observe pas non plus de différences significatives
entre les pétroliers. »
Toujours d’après cette enquête, lorsque des difficultés sont signalées au niveau de la cuve, des problèmes sont également constatés au démarragedu tracteur dans près de 90 % des cas.

Des soucis au démarrage 

En revanche, une discrimination s’effectue entre le GNR et le fioul en ce qui concerne les exploitations ayant observé des problèmes de démarrage, sans avoir de difficultés au niveau de la cuve. Dans ce contexte, 57 % des tracteurs roulant au GNR ont connu des difficultés de démarrage, contre 36 % des engins fonctionnant au fioul. La Fédération française des combustibles, carburants et chauffage reconnaît que la température limite de filtrabilité (TLF) du GNR a pu avoir des conséquences sur le colmatage des filtres des engins agricoles. Le GNR « hiver » est garanti pour une TLF de - 15 °C, voire - 18 ou - 21 °C pour les GNR « grands froids ».
Selon la norme EN590, la mesure de filtrabilité est réalisée avec un filtre de 45 microns. Or, les tracteurs récents ou encore les systèmes de filtration en sortie de cuve utilisent des filtres de 5 ou 10 microns. Avec ce niveau de filtration, la TLF est forcément plus élevée, ce qui expliquerait l’apparition de problèmes dès - 10 °C.
 

Des filtres plus vulnérables

Par ailleurs, 43 % des utilisateurs ont vu le tracteur s’arrêter subitement après un démarrage réussi.
Ce phénomène peut s’expliquer par un gel du filtre à gazole qui est touché par le flux d’air du ventilateur, les systèmes de refroidissement étant de plus en plus performants. Dans l’attente de solutions efficaces de la part des pétroliers, quelques mesures peuvent être prises en cas de grands froids : stocker vos engins à l’abri, isoler les filtres à gazole ou les remplacer ponctuellement avec des modèles à plus grosse maille, installer un réchauffeur à gazole, vider le bol décanteur du filtre à gazole.
Et pour ceux qui se situent dans des régions où il est possible de s’en procurer, le GNR sans esters d’huile végétale (bio free ou zéro) qui est utilisé notamment pour les engins de damage de piste de ski est peut-être la solution. À moins que les pétroliers rectifient le tir pour l’hiver prochain.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

youn22

Merci jojo88 pour le commentaire .je recherche surtout des commentaires en dehors du gel

jojo88

Bonjour. Nous avons rencontré de gros souci avec le GNR, donc nous avons mit du fuel et on a pas eu de souci!!!!
Donc le GNR gel beaucoup facilement que le fuel!

youn 222

Bonjour je recherche des témoignages de personnes qui on des problèmes de pompe d'injection tracteur avec le GNR

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier